A A A
Justice

Une amende de 7 500 $ pour exercice illégal de courtier

16 janvier 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Pour avoir plaidé coupable à deux accusations d’exercice illégal de courtier et pour avoir livré une information fausse ou biaisée, Roch Champigny vient de se voir infliger une amende de 7 500 $ par la juge Christine Gosselin.

Ce jugement intervient dans l’affaire de la compagnie Eco6 et de la Fiducie Catholique des Anges de l’Air, qui auraient fait perdre près de 1,5 M$ aux investisseurs floués.

Lors de l’ouverture de l’enquête par l’Autorité en 2011, 67 chefs d’accusation ont été portés à l’endroit de Daniel Poulin, Claude Thibodeau, Roch Champigny, Eco6 et la Fiducie Catholique.

Plus précisément, Roch Champigny était accusé d’avoir référé un investisseur à Daniel Poulin, et ce, sans être inscrit au titre de courtier auprès de l’Autorité.

Rappel des faits : une trentaine d’investisseurs auraient été amenés à investir dans Eco6, une compagnie ayant développé une technologie permettant aux moteurs à combustion de réduire leur consommation d’essence, sous promesse d’un rendement garanti de 21 % en 12 mois.

En avril 2009, Eco6 a déposé un avis d’intention de faillite, privant les investisseurs de toute forme de remboursement. Le total des pertes se chiffre à 1,47 M$. Selon l’Autorité, le capital des investisseurs transitait par la Fiducie Catholique les Anges de l’Air, unique actionnaire d’Eco6.

La rédaction vous recommande :

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.