A A A
Épargne

Une baisse de confiance chez les futurs retraités

2 août 2011 | Fabrice Tremblay | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La volatilité des derniers mois sur les marchés boursiers, de même que l’afflux de nouvelles négatives sur la scène internationale, semblent avoir un impact sur le niveau de confiance des investisseurs canadiens. C’est ce que révèlent les derniers chiffres de l’Indice de santé financière Russell.

Cet indice a chuté d’environ 4 points par rapport à la fourchette de 48,00 points des trois derniers trimestres, pour se fixer à 44,18 points au deuxième trimestre de 2011. À partir d’un calculateur en ligne, cet indice évalue la santé financière d’ensemble des investisseurs canadiens.

Au deuxième trimestre, les répondants se sont dits davantage inquiets par rapport à leur objectif de « disposer d’une source de revenu fiable à la retraite ». Les investisseurs étaient aussi moins nombreux à être confiants « d’avoir un revenu suffisant pour payer les dépenses essentielles ». Il s’agit là des deux facteurs qui ont connu la baisse la plus significative au cours du deuxième trimestre. Dans une moindre mesure, trois autres facteurs ont également contribué à la chute de l’indice : « pouvoir léguer un héritage aux bénéficiaires », « maximiser les avantages fiscaux des placements » et « obtenir des conseils fiables et dignes de confiance ».

Les épargnants ne devraient pas trop se laisser atteindre par les soubresauts de l’économie mondiale, croit Keith Pangretitsch, directeur des ventes nationales chez Investissements Russell Canada. « Il n’est pas surprenant que les investisseurs soient encore anxieux à la lumière de la récente bousculade de nouvelles troublantes, que ça soit des gouvernements au bord de la faillite, ou les craintes suscitées par les pressions inflationnistes », dit-il. « Les investisseurs doivent veiller à se doter d’un portefeuille bien diversifié assorti de la répartition d’actifs adaptée à leur situation, car c’est le meilleur moyen de défense contre les chocs macro-économiques », ajoute le gestionnaire.

Le pointage de l’indice de santé financière Russell est calculé en fonction de l’analyse de variables portant sur la santé physique, les finances personnelles, les imprévus et la planification financière.

Loading comments, please wait.