A A A
Immobilier

Une maison de Los Angeles vendue 102 millions de dollars!

4 avril 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Les prix de l’immobilier flambent chez nos voisins du Sud. C’est notamment le cas à Miami, mais aussi sur la Côte ouest.

Ainsi, à Los Angeles, une (grosse) maison inspirée du château français de Vaux-le-Vicomte a récemment été vendue pour 102 millions de dollars, signale Le Figaro.

C’est une propriété « extravagante », juge le quotidien français. Et malgré son prix faramineux, il s’agit (presque) d’une bonne affaire!

Avec ses 4000 m² (43 000 pi²), ses 12 chambres, ses 15 salles de bains, ses salles de bal, de cinéma et ses quatre hectares sur la colline huppée de Holmby Hills, son prix de vente initial était en effet de 125 millions…

Un décor style XVIIe

Construit dans les années 1990, ce « petit château » a pour nom la Fleur de Lys. Il appartenait jusqu’alors à Suzanne Saperstein, ancien mannequin et skieuse de compétition suédoise. C’est son mari, l’entrepreneur David Saperstein, qui le lui avait fait construire avant leur divorce, précise Le Figaro.

Décoré avec des meubles français de style XVIIe, il n’a donc pas porté chance au couple, qui s’est séparé 18 mois après l’achèvement des travaux, qui ont duré cinq ans.

La propriété est classée par le magazine Forbes comme l’une des plus chères aux États-Unis.

Ventes hors normes

« Cette vente montre la santé insolente de l’immobilier américain. Depuis deux ans, la confiance est revenue et les records tombent les uns à la suite des autres à Los Angeles, Miami, New York ou San Francisco », a déclaré au Figaro Laurent Demeure, président du réseau immobilier Coldwell Banker France & Monaco.

La précédente plus importante transaction à L. A. s’était déroulée en 2012 : Petra Ecclestone, la fille de Bernie Ecclestone, grand argentier de la Formule 1, y avait acheté une propriété baptisée Spelling Manor pour 85 millions.

Au début de l’année dernière, Coldwell Banker avait réalisé une autre vente hors normes sur la Côte ouest des États-Unis, celle d’un manoir à Woodside, dans la Baie de San Francisco, à 117,5 millions de dollars.

Loading comments, please wait.