A A A
Justice

Une manipulation de titres qui n’échappe pas à l’Autorité

24 novembre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’AMF intente une poursuite pénale contre Bernard Allaire, qu’elle accuse d’avoir influencé ou tenté d’influencer le cours ou la valeur d’un titre « par des pratiques déloyales, abusives ou frauduleuses ».

Deux chefs d’accusation pèsent contre l’intimé, qui aurait effectué des transactions boursières les 3 et 14 avril 2009, afin de hausser artificiellement le cours des actions d’Eloda Corporation.

On lui reproche plus précisément l’échange de titres spéculatifs effectué entre son REER et son CELI afin de profiter des écarts de valeur sur le titre échangé, sans égard aux règles fiscales en vigueur. L’Autorité cherche à lui imposer une amende de 50 000 $.

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.