A A A
Établissements

Une nouvelle chaire en gestion actuarielle des risques d’actifs

1er mai 2014 | Denis Méthot | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le recteur de l’Université Laval, Denis Brière, le directeur de l’École d’actuariat, Denis Latulippe, le premier vice-président, Déposants stratégie et chef des Opérations à la Caisse de dépôt et de placement, Bernard Morency, et le doyen de la Faculté des sciences et génie, André Darveau, lors du lancement de la chaire. Photo : Denis Méthot

L’École d’actuariat de la Faculté des sciences et du génie de l’Université Laval veut se positionner comme un chef de file dans l’enseignement de la gestion actuarielle des risques d’actifs au Québec. Avec l’aide financière de la Caisse de dépôt et placement, elle crée une chaire qui se consacrera expressément à cette mission : la Chaire de leadership en enseignement en gestion actuarielle des risques d’actifs – Caisse de dépôt et placement du Québec (CLE).

« Le monde a bien changé. La gestion des risques au sein des entreprises d’assurance comme dans la gestion des régimes de retraite se doit dorénavant d’être effectuée sur une base intégrée, aussi bien du point de vue des actifs détenus que des engagements contractés. Les actuaires ne peuvent se permettre d’ignorer les multiples contingences associées aux marchés financiers, en plus des risques traditionnels liés à la mortalité, la morbidité et la gestion des sinistres de toutes sortes », déclare le directeur de l’École d’actuariat, Denis Latulippe.

Un concours international

Le lancement de cette nouvelle chaire s’est déroulé hier en présence du recteur de l’Université Laval, Denis Brière, et du premier vice-président, Déposants stratégie et chef des Opérations à la Caisse, Bernard Morency.  Un vaste concours de recrutement mené au Québec et à l’échelle internationale est déjà en marche afin de dénicher le premier titulaire de cette chaire. Ce futur directeur aura beaucoup de pain sur la planche. Il devra élaborer le programme de cours, mettre sur pied un créneau spécifique de formation continue consacrée aux professionnels de l’industrie, proposer de nouveaux outils pédagogiques, tout cela en quelques mois.

Formation améliorée

Jusqu’ici, tous les étudiants de l’École d’actuariat de Laval recevaient une formation de base en matière de gestion des risques d’actifs. Avec cette nouvelle chaire, qui sera en activité dès la rentrée l’automne prochain, cet enseignement sera grandement relevé et renforcé, tant au premier qu’au deuxième cycle. « Les futurs actuaires de l’Université Laval seront munis d’un coffre à outils plus complet et seront mieux préparés à relever les défis de la profession », estime le doyen de la Faculté des sciences et génie, André Darveau.

Formation continue

La chaire offrira également de la formation continue aux professionnels qui veulent enrichir ou parfaire leurs connaissances dans le domaine de la gestion actuarielle des risques d’actifs. « Au cours de la dernière année, on a tenu un certain nombre de séminaires et colloques, mais pas nécessairement dans le domaine dont on parle aujourd’hui. Avec la CLE, on sera mieux positionné pour le faire dans l’avenir », se réjouit Denis Latulippe.

La Caisse de dépôt et placement, qui a tout à gagner à encourager la formation d’experts de haut niveau en gestion des risques, accorde un appui financier de 200 000 $ sur cinq ans pour la création de cette chaire. Des amis de l’École d’actuariat ainsi que des donateurs ajoutent 125 000 $ et l’Université Laval égalisera la mise pour un budget total de 650 000 $ d’ici 2019.

Autres projets

L’établissement a également d’autres projets sur la table. « On va s’interroger sur l’évolution des régimes de retraite. On met aussi des énergies sur la gestion du risque d’entreprise. Nous sommes parvenus  à un point où la profession a atteint une certaine maturité.  Il faut permettre à certains d’aller chercher une spécialisation plus grande », conclut M. Latulippe.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques