A A A
Techno

Utiliser la technologie pour attirer les écho-boomers?

26 mai 2014 | Yves Rivard | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Vous cherchez à rejoindre la clientèle des écho-boomers, soit cette tranche démographique née entre 1981 et 2011? Des données récentes de BMO pourraient vous intéresser. Selon BMO, cette génération est fortement dépendante des appareils mobiles, et cela aurait une influence positive sur leurs comportements financiers.

Le sondage rapporte que 66 % des jeunes utilisateurs d’appareils mobiles (téléphones et tablettes en tête) « dépendent fortement de leurs appareils » (moyenne d’utilisation mensuelle : 78,4 heures), que plusieurs les considèrent « parmi leurs biens les plus importants », au point où 73 %  se disent « perdus sans eux ».

Dans le but de dégager un portrait illustrant l’impact positif des services bancaires mobiles sur les comportements en matière de finances personnelles, le sondage aligne les données suivantes : 63 % les utiliseraient chaque semaine pour vérifier le solde de leurs comptes, 56 % y passeraient  en revue leurs transactions, 85 % maîtriseraient mieux leurs dépenses, 74 % seraient moins souvent à découvert, et 82 % seraient plus ponctuels dans leurs paiements.

On apprend aussi que 50 % des écho-boomers préféreraient se départir de leur ordinateur (50 %) et de leur téléviseur (70 %) que de leur appareil mobile.

« La génération des écho-boomers est à l’avant-garde de l’adoption de nouvelles technologies et de leur intégration à leur vie courante et, par conséquent, dépend plus que jamais de ses appareils mobiles pour exécuter les tâches courantes – particulièrement en matière de gestion de ses finances », explique Tatiana DaCosta, chef des Services bancaires en ligne et mobiles, Canada, BMO Groupe financier.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques