A A A
Été

Vacances : les Québécois resteront au Québec

29 juin 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La faiblesse du dollar canadien et des difficultés budgétaires pourraient inciter de nombreux Québécois à passer leurs vacances dans la Belle Province plutôt que sur la côte est américaine ou dans le Sud, selon le sondage annuel de CAA-Québec publié hier.

Réalisée en ligne par la firme Léger — Recherche Stratégie Conseil auprès de 1 007 personnes entre le 1er et le 6 mai, cette enquête d’opinion montre en effet que si les congés estivaux sont sacrés pour 73 % des Québécois, 19 % d’entre eux affirment que la valeur du huard par rapport à la devise américaine aura un impact direct sur leur choix, comparativement à 8 % l’an dernier.

LE QUÉBEC, DESTINATION PRIVILÉGIÉE

Résultat, seuls 7 % des sondés envisagent la côte est des États-Unis comme destination privilégiée, ce qui représente une baisse de 4 % par rapport à l’été 2014.

Au total, plus d’un vacancier sur deux (54 %) a l’intention de demeurer au Québec, contre 49 % l’an dernier, tandis que nos voisins du Sud obtiennent la faveur de 13 % des répondants.

Une tendance confirmée par le nombre de demandes de tracés routiers (TripTiks) reçues par CAA-Québec, puisque l’organisme a constaté une baisse de 20 % des tracés produits en direction de la côte est américaine depuis le début de l’année.

16 % DES SONDÉS RESTERONT À LA MAISON

A contrario, les demandes pour des destinations canadiennes sont à la hausse, même s’il est encore trot tôt pour en tirer des conclusions définitives, selon Sophie Gagnon, vice-présidente communications et affaires publiques chez CAA-Québec.

« Bien qu’une tendance semble se dessiner, il faut demeurer prudent, note-t-elle. La température joue un rôle important, et les consommateurs sont prompts à modifier leurs projets. Des semaines froides et pluvieuses en juin ou en juillet peuvent changer des plans au profit de destinations soleil. »

Parmi ceux qui comptent rester au Québec cet été, 38 % prévoient visiter la province, mais 16 % pensent ne pas bouger de chez eux. Chez ces derniers, la grande majorité (72 %) pointe le budget comme étant le principal facteur ayant influencé cette décision.

MOINS DE 2 000 $ DE BUDGET

À noter que 70 % des répondants qui ont l’intention de prendre des vacances affirment qu’ils se débrouilleront avec un budget de moins de 2 000 dollars pour au moins deux personnes.

Enfin, contrairement à une idée reçue, les semaines associées aux vacances de la construction ne sont pas les plus prisées par la population. Les périodes les plus populaires sont le mois d’août (42 %) et le début de mois de juillet (30 %).

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques