A A A
Argent

Vancouver et Toronto sont les villes canadiennes les plus chères

16 juillet 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Vancouver domine la liste des villes canadiennes où résider exige le plus de moyens financiers, surpassant Toronto pour une deuxième année de suite, révèle la dernière enquête annuelle de Mercer sur le coût de la vie.

Mais celui-ci demeure élevé à Toronto, tout comme d’ailleurs à Montréal et Calgary, qui complètent le quatuor des métropoles les plus chères au pays.

Dans l’ensemble, pourtant, ces quatre villes ont fortement chuté au palmarès comparativement à d’autres cités dans le monde, en raison de l’affaiblissement du huard et du rythme moins élevé des hausses de prix par rapport à New York, point de référence de Mercer pour son enquête.

Ainsi, Vancouver a perdu 32 places par rapport au précédent classement, pour se situer au 96e rang. De son côté, Toronto se retrouve au 101e rang, en chute de 33 échelons, tandis que Montréal, aujourd’hui 123e, a glissé de 28 places. Enfin, Calgary a également rétrogradé, la ville se retrouvant désormais en 125e position.

Mercer établit chaque année la liste des villes les plus dispendieuses pour les expatriés en mesurant les coûts comparatifs du logement, des transports, de la nourriture, des vêtements, des articles ménagers et des divertissements.

Les villes africaines en tête

D’après ses calculs pour 2014, Luanda (Angola) arrive en tête de liste pour la deuxième année consécutive, suivie par N’Djamena (Tchad).

Les villes asiatiques et européennes continuent de dominer ce classement, avec Hong Kong à la troisième place, suivie par Singapour, tandis que Tokyo a chuté de quatre rangs, à la septième place.

Zurich (Suisse) a quant à elle gagné trois places et se classe cinquième, suivie par Genève, en sixième position.

« Les récents événements mondiaux, notamment les bouleversements économiques et politiques qui ont entraîné des fluctuations monétaires, de l’inflation et de la volatilité dans le prix des logements, ont influencé le classement des villes de nombreuses régions », a expliqué à La Presse canadienne Ed Hannibal, porte-parole de Mercer.

« Même si Luanda et N’Djamena sont des villes où le coût de la vie est relativement peu élevé, l’affectation d’employés y revient assez cher en raison du prix des produits qu’il faut y importer. De plus, trouver un logement convenable et sécuritaire pour ces employés pose un réel défi et peut se révéler très onéreux », précise-t-il.

« Ce sont généralement les raisons pour lesquelles certaines villes africaines occupent un rang très élevé dans la liste », conclut Ed Hannibal.

Les autres villes figurant dans le top 10 de Mercer sont Berne, Moscou et Shanghaï.

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques