A A A

Ventes de fonds communs : solide mois d’octobre

16 novembre 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(16-11-2006)L’Institut des fonds d’investissement du Canada(IFIC)a publié ses données finales de ventes de fonds communs pour octobre 2006.

Les ventes nettes ont atteint 1,6 milliard de dollars, soit 60 % de mieux qu’en octobre 2005. Il faut reculer de 10 ans pour trouver un résultat comparable. Les fonds à long terme ont trouvé preneurs, les investisseurs y injectant 1,3 milliard de dollars, comparativement à 900 millions l’année précédente. Dans cette catégorie, on note l’explosion des ventes de fonds d’actions étrangères, qui se sont chiffrées à 606 millions de dollars, alors qu’en octobre 2005 ils étaient en situation de rachats nets de 231 millions.

Les ventes de fonds d’obligations étrangères ont également attiré les capitaux des épargnants canadiens. De 76 millions en 2005, les ventes nettes de ces fonds ont été de 114 millions de dollars cette année, en hausse de 50 %.

Les investisseurs furent moins friands des fonds d’obligations canadiennes, des fonds de dividendes et des fonds équilibrés. Leurs ventes nettes combinées ont atteint 1,5 milliard de dollars, soit 466 millions de moins qu’en octobre 2005. Cette somme correspond en gros à l’augmentation spectaculaire des ventes nettes réalisées du côté des fonds du marché monétaire. Celles-ci se sont établies à 289 millions de dollars, alors que l’an dernier on était en position de rachat net de 184 millions.

RBC Gestion d’actif a dominé le palmarès avec des ventes nettes de 510 millions de dollars. À lui seul, le fonds RBC Marché monétaire Plus a engrangé 277 millions de dollars.

Le second rang appartient aux fonds TD, avec des ventes nettes de 381 millions, suivi des fonds CIBC(201 millions de dollars).

Du côté des sociétés indépendantes, AGF et Dynamique affichent les meilleurs résultats, avec des ventes nettes de 152 et de 151 millions de dollars respectivement. Brandes s’est hissé au troisième rang : ses ventes nettes ont atteint 84 millions de dollars.

Comme les fonds CI ne font plus partie de l’IFIC, l’organisme a dû réviser ses données antérieures pour qu’on puisse faire des comparaisons valables. Ce rajustement est important, puisque CI est le numéro trois des fonds communs au pays. Sans CI, l’actif sous gestion des membres de l’IFIC se chiffre à 572 milliards de dollars, en hausse de 16,5 % par rapport à octobre 2005. Si l’on inclut l’actif des fonds CI, on arrive à 631 milliards de dollars.

Loading comments, please wait.