A A A

Ventes de fonds : difficile mois de septembre

6 octobre 2009 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les investisseurs ont boudé les fonds communs en septembre pour favoriser d’autres types de placement. Les données préliminaires de l’Institut des fonds d’investissement du Canada (IFIC) indiquent que les rachats nets de fonds oscilleront entre 476 et 976 millions de dollars.

Certes, on est loin de la saignée de 4,5 milliards de dollars de septembre 2008. Mais il reste que les investisseurs hésitent à prendre des positions fermes en faveur des fonds communs, même si les Bourses affichent des rendements surprenants depuis les six derniers mois.

En septembre, plus de 2,5 milliards de dollars sont sortis des fonds du marché monétaire. De cette somme, seulement 1,7 milliard de dollars se sont dirigés vers les fonds à long terme, pour un manque à gagner de 800 millions de dollars.

Malgré tout, l’IFIC qualifie de «fortes» les ventes nettes des fonds à long terme. Il est vrai que certaines sociétés s’en sont assez bien tirées en septembre. Chez Fidelity, par exemple, les ventes nette de 286 millions de dollars en fonds à long terme ont plus que compensé les rachats de 32 millions subis du côté des fonds du marché monétaire. Même chose pour les fonds TD, où les ventes nettes de fonds à long terme ont, au terme d’une performance record, largement dépassé les rachats nets des fonds du marché monétaire (+ 564 millions contre – 393 millions). Groupe Investors, Dynamique, Scotia, Desjardins et NordOuest, notamment, ont affiché des progressions similaires.

Par contre, plusieurs gros joueurs ont connu un mois difficile. Chez RBC, le numéro un des fonds communs au pays, les rachats nets de fonds du marché monétaire ont atteint 1,7 milliard de dollars. À peine le tiers de cette somme (543 millions) a été investie dans des fonds à long terme. À la société financière IGM, chez Invesco Trimark, Franklin Templeton et Manuvie, on a des rachats nets tant d’un côté que de l’autre.

L’IFIC constate que les investisseurs reviennent sur les marchés sans se presser, principalement par le biais des fonds équilibrés. Il note que l’actif de l’industrie s’établira entre 579 et 584 milliards de dollars en septembre, en hausse de 2,4 % par rapport au mois précédent.

Loading comments, please wait.