A A A

Ventes de propriétés existantes : 3e trimestre vigoureux à Montréal

23 octobre 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Malgré le resserrement des conditions de crédit, le marché de la revente dans la région métropolitaine est demeuré très actif au troisième trimestre de 2007. Selon les données de la Chambre immobilière du Grand Montréal, 8 339 propriétés ont changé de mains, soit 13 % de plus qu’au 3e trimestre de 2006. Cette progression des ventes a été enregistrée dans tous les secteurs géographiques et les segments de marché.

« La confiance des consommateurs est demeurée au rendez-vous, et ce, en dépit de la hausse du taux de chômage et du resserrement des conditions de financement. Cet optimisme permettra au marché de la revente d’atteindre un nouveau record en 2007 », souligne Astrid Joseph, analyste de marché à la SCHL.

La majorité(62 %)des contrats signés au dernier trimestre concernait des maisons unifamiliales, dont les ventes ont augmenté de 11 % dans la région métropolitaine et de plus de 21 % sur la Rive-Nord. La poussée des ventes de condos(plus de 21 %)a toutefois été supérieure à celles des autres types d’habitations. En tout, 2 260 condos ont été échangés durant le 3e trimestre de cette année, le meilleur score depuis 1993. Le nombre d’immeubles à revenus vendus(941)est également supérieur de 5 % aux ventes du trimestre correspondant de 2006.

« La vigueur de la demande est telle qu’au cours du 3e trimestre de 2007, les inscriptions de propriétés ont diminué de 9 % par rapport au même trimestre en 2006 », souligne Michel Beauséjour, chef de la direction de la CIGM. Cette raréfaction de l’offre fait en sorte que le marché immobilier demeure favorable aux vendeurs. De fait, par rapport à la même période de l’an dernier, le prix de vente des maisons unifamiliales a progressé de 6 %, celui des condos d’environ 3 % et celui des immeubles à logements, de 7 %.

Loading comments, please wait.