A A A
Accréditation

Un pas vers l’unification de la profession de comptable

4 octobre 2011 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les conseils d’administration des trois ordres comptables du Québec ont donné à l’Office des professions du Québec un avis favorable à l’unification de la profession comptable au Québec.

L’Ordre des CA, l’Ordre des CGA et l’Ordre des CMA sont venus à la conclusion qu’il était temps « de passer à l’action et de poser un jalon déterminant pour l’avenir de la profession et dans le plus grand intérêt du public », ont-ils indiqué dans un communiqué commun.

Le projet d’unification de la profession comptable a ainsi franchi une étape décisive. L’Office des professions du Québec poursuivra ses démarches en collaboration avec le ministre de la Justice, responsable de l’application des lois professionnelles, en vue de proposer au gouvernement le dépôt d’un projet de loi à la prochaine session parlementaire.

Rappelons que le futur organisme réunirait plus de 34 000 comptables professionnels, formant ainsi le troisième ordre professionnel en importance au Québec.

Alors que, à l’échelle canadienne, les pourparlers d’unification se déroulent pour l’instant à deux, soit les CA et les CMA, le Québec fait aujourd’hui figure de pionnier. « Il est clair que le Canada a les yeux rivés sur l’initiative québécoise et que d’autres provinces pourraient emboîter le pas », ont déclaré les trois conseils d’administration.

Dans un contexte où l’exercice de la profession comptable est de plus en plus lié à l’évolution de l’économie mondiale, où les normes sont de plus en plus définies par des organisations internationales et où les caractéristiques distinctives des trois titres comptables actuels s’amenuisent, l’unification apparaît comme la voie de l’avenir.

Les trois ordres du Québec sont convaincus que l’unification leur permettra d’accroître l’influence des comptables professionnels, le pouvoir d’attraction de la profession sur les étudiants par rapport à d’autres carrières, ainsi que la reconnaissance auprès des employeurs, des investisseurs et des leaders d’opinion. Elle permettra aussi d’améliorer la protection du public.

Loading comments, please wait.