A A A
Euro

Vers un recul de l’euro?

15 avril 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Un ténor de l’économie européenne a lancé un avertissement quant à l’appréciation croissante de l’euro, lundi.

En entrevue au quotidien Le Figaro, le gouverneur de la Banque de France, Christophe Noyer, a soutenu que la valeur de l’euro, qui atteignait, en mars, un record de deux ans et demi à 1,3967 $ US, était tout simplement trop élevée.

Il a souligné que cela nuisait à l’économie européenne en général et à celle de la France en particulier. La compétitivité française accuse ainsi du retard face à l’Italie et l’Espagne, qui ont, a-t-il rappelé, fait des « ajustements à leurs coûts de production ».

« Le niveau des taux européens est aujourd’hui inférieur aux taux américains, sur pratiquement toutes les échéances et notamment à long terme », a indiqué M. Noyer.

L’inflation de la zone euro se situait par ailleurs, le mois dernier, à 0,5 %, alors que les experts recommandent une cible d’environ 2,0 %.

Le président de la Banque centrale européenne avait tenu des propos semblables en marge des réunions du Fonds monétaire international, de la Banque mondiale et des États membres du G20, ce week-end à Washington.

Mario Draghi s’était alors dit favorable à un assouplissement de la politique monétaire, dans l’éventualité où la devise devait maintenir sa forte valeur.

À lire : Les bas taux obligataires sont-ils justifiés en Europe?

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques