A A A

Vincent Lacroix est toujours représentant en épargne collective

1er décembre 2005 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(01-12-2005)Même après avoir fraudé des milliers d’investisseurset entaché la réputation de l’industrie québécoisedes services financiers, Vincent Lacroix détient toujours un certificatvalide de représentant en épargne collective.

Cette information nous a été confirmée par la Chambrede la sécurité financière, qui s’est empresséede préciser que Vincent Lacroix ne peut pas exercer sa profession, puisqu’iln’est rattaché à aucun cabinet.

La Chambre cite à cet effet la décision rendue le 25 aoûtdernier par l’Autorité des marchés financiers(AMF), quiinterdit expressément à Vincent Lacroix d’agir àtitre de représentant pour Gestion du Patrimoine Tandem.

Mais rien n’empêche Vincent Lacroix de travailler pour un autrecabinet(dirigé par un de ses nombreux contacts, par exemple). Il auraitalors les coudées franches pour repartir en affaires. Il pourrait mêmelancer sa propre entreprise s’il versait la caution de 50 000 $ prévueà la loi.

Bien que ces hypothèses soient fondées, la Chambre les réfute.«Avec tout ce qui se passe à l’heure actuelle, notammentles enquêtes menées par l’AMF, il ne pourrait certainementpas aller loin», a souligné Christiane Côté, directricedes communications et des affaires publiques à la Chambre.

Pour que Vincent Lacroix perde son certificat, il doit être sanctionnépar le comité de discipline de la Chambre de la sécuritéfinancière. Au préalable, celui-ci doit juger de la pertinencede la plainte(demande d’enquête)qui lui est acheminée.Les décisions du comité de discipline peuvent être contestéesdevant la Cour du Québec, mais normalement l’appel ne suspend pasl’exécution des sanctions.

À la question : «La Chambre a-t-elle reçu une ou des demandesd’enquête concernant les agissements de Vincent Lacroix ?»,Mme Côté répond que les informations relatives àces demandes demeurent confidentielles tant que le syndic de la Chambre ne déposepas une plainte formelle devant le comité de discipline. Ce qui n’apas encore été fait jusqu’ici.

Par les canaux officiels, il est donc impossible de savoir si un particulier,un conseiller ou l’AMF a formulé une plainte contre Vincent Lacroix.Cependant, une source bien informée à la Chambre nous a confiéqu’aucune demande d’enquête n’avait étédéposée.

Il faudrait peut-être y voir, d’autant plus que la procédureest relativement simple. Il suffit de remplir un formulaire de deux ou de quatrepages, selon que l’on est un particulier ou un représentant.

Pour obtenir un formulaire de demande d’enquête, cliquezici.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000