A A A

Vincent Lacroix réitère sa demande d’aide juridique

13 février 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(13-02-2007)Même après avoir essuyé deux refus, Vincent Lacroix, ex-président de Norbourg, demande encore une fois à la Cour du Québec de pouvoir être représenté par un avocat de l’Aide juridique lors de son procès.

Ce procès, qui commencera le 7 mai, devrait durer six semaines. M. Lacroix fera alors face à 51 chefs d’accusation pour le détournement de 115 millions de dollars de fonds communs de placement. Pour le moment, il est représenté par un avocat travaillant bénévolement.

À la suite de la faillite de ses entreprises depuis octobre 2005 et de sa faillite personnelle déclarée en mai 2006, M. Lacroix affirme être sans emploi et ne pouvoir ouvrir de compte en banque.

Par ailleurs, il précise que le procès est trop complexe pour lui, qu’il ne pourra donc assurer sa défense adéquatement sans avocat, et qu’il ne pourra se servir de revenus familiaux pour payer ce qu’il en coûtera, puisque sa conjointe gagne 80 000 $ par année et que les trois maisons qu’elle possède ont été saisies.

L’AMF et le procureur général du Québec s’opposent à ce que M. Lacroix bénéficie de l’aide juridique pour prouver qu’il dispose d’autres sources de revenus à l’extérieur du pays, comme dans des sociétés cachées.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000