A A A

VMD toujours dans le rouge

10 novembre 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(10-11-2006)Le  Mouvement des caisses Desjardins a publié ses résultats du 3e trimestre 2006, qui font état d’excédents cumulés avant ristournes aux membres de 328 millions de dollars. C’est une hausse de 7,2 % par rapport au même trimestre de 2005.

La plupart des unités d’affaires de Desjardins se sont distinguées.
* Particuliers et entreprises : hausse de 19 millions de dollars des excédents avant ristournes.
* Desjardins Sécurité financière : bénéfice de 39 millions de dollars, en progression de 5,4 % sur l’an dernier.
* Desjardins Groupe d’assurances générales : bénéfice de 28 millions de dollars, en baisse de 24 % par rapport au 3e trimestre de 2005.
* Valeurs mobilières, gestion d’actifs, capital de risque et autres : croissance de 10 millions de dollars des bénéfices, qui passent de 4 à 14 millions.

Prise isolément, la filiale Valeurs mobilières Desjardins(VMD)enregistre une perte de 4 millions de dollars au terme du 3e trimestre. Pour les neuf premiers mois de 2006, la perte nette de VMD se situe à 6,2 millions de dollars, comparativement à 7,4 millions l’an dernier.

« VMD est une entreprise en développement. Nous consacrons beaucoup de ressources à l’embauche de conseillers, à la formation du personnel et au recrutement de clients », a dit André Chapleau, porte-parole du mouvement coopératif. Il a jouté que les coûts de développement sont imputés directement à chaque trimestre. Ils ne sont pas amortis sur de longues périodes.

Pour les neuf premiers mois de 2006, les revenus de VMD ont crû de 13 millions de dollars(+ 7 %)pour atteindre 200 millions de dollars. Les secteurs du courtage en ligne et du marché des capitaux actions ont contribué à cette croissance.

Selon André Chapleau, VMD devrait atteindre le seuil de rentabilité en 2007.

Entretemps, Desjardins garde le cap sur l’amélioration de la productivité. Commentant les résultats du 3e trimestre, Alban D’Amours, le pdg du Mouvement des caisses Desjardins, a indiqué : « Cette performance est, pour toutes nos composantes, un encouragement à poursuivre leurs efforts afin de nous permettre d’atteindre une rentabilité globale suffisante et rassurante et ce, pour le bénéfice de nos membres et clients. »

Parlant de rentabilité, il convient de noter que le rendement des capitaux propres, soit les excédents avant ristournes aux membres sur les capitaux propres moyens, s’est établi à 15,8 % au terme du 3e trimestre. L’an dernier, il se chiffrait à 15,9 %.

Loading comments, please wait.