A A A
Économie

700 M$ pour les PME manufacturières québécoises

28 septembre 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

manufacturiers_usines_production_425Les PME manufacturières du Québec sont en déficit de modernisation et le gouvernement québécois entend bien y remédier.

Afin d’inciter les PME manufacturières à se moderniser, le gouvernement du Québec et des organismes du secteur feront bientôt une tournée des régions du Québec. Baptisée Initiative manufacturière, cette tournée se fera du 28 octobre au 17 février prochain, sous l’égide d’Investissement Québec et du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation. On y retrouvera aussi Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ), le Groupement des chefs d’entreprise du Québec, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ),  Sous-traitance industrielle du Québec, le Fonds de solidarité des travailleurs du Québec et Deloitte. La tournée se terminera avec un forum manufacturier national au printemps 2017.

UN RETARD DE 25 ANS SUR L’ONTARIO

Le gouvernement ne fera pas cette tournée les mains vides. L’un des principaux objectifs de cette initiative est de rappeler aux dirigeants de PME manufacturières qu’ils disposent, par l’entremise d’Investissement Québec, d’une enveloppe de 700 millions de dollars, dont 500 millions en argent neuf, pour des projets de modernisation. Beaucoup ignorent encore l’existence de ces fonds, dont seulement 40 millions sont engagés dans des projets jusqu’à maintenant.

Inquiet de voir les entreprises manufacturières québécoises tarder à se moderniser, Éric Tétrault, président de MEQ, se réjouit de cette initiative. Il évalue le retard du Québec face à l’Ontario et à d’autres pays du monde à au moins 25 ans. « Pour assurer la croissance de notre économie, le gouvernement du Québec doit permettre à son secteur manufacturier d’être plus compétitif et accroître ses échanges internationaux, a-t-il soutenu par voie de communiqué. L’exportation est l’avenue privilégiée si on veut augmenter les revenus du gouvernement et enrichir le Québec. »

De son côté, le PDG intérimaire de la FCCQ, Stéphane Forget, considère que « cette initiative arrive à point pour soutenir nos entreprises manufacturières afin qu’elles puissent accroître leur niveau de productivité et se démarquer en misant sur l’automatisation avancée, incluant la numérisation et la robotisation des procédés ».

Le secteur manufacturier représente environ 14 % du PIB du Québec et on y retrouve plus de 12 % des emplois, selon l’Institut de la statistique du Québec.

La rédaction vous recommande :

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000