A A A
Hausse économique

Beau temps pour les exportations canadiennes

18 avril 2018 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

ava_couverture_decembre_debardeurs_port_conteneur_expedition_export_import_425x283Même si les mesures de protectionnisme représentent une menace réelle pour certains secteurs de premier plan du Canada, les exportateurs canadiens peuvent s’attendre à une belle période de croissance en 2018.

Exportation et développement Canada (EDC) a revu ses projections pour 2018 à la hausse et table dorénavant sur une croissance de 6 %, soit 2 % de plus que les prévisions de l’automne dernier. Selon EDC, les entreprises canadiennes qui saisissent les occasions générées par l’économie mondiale pourraient même s’attendre à davantage de croissance.

« La croissance actuelle n’est pas un feu de paille; elle est un appel à l’action lancé aux entreprises canadiennes, affirme Peter Hall, vice-président et économiste en chef d’EDC. La solide performance de l’économie mondiale fera augmenter l’investissement, les entreprises cherchant à répondre à la demande grandissante dans plusieurs secteurs, et multipliera les occasions pour les exportateurs canadiens. »

Si la majorité des exportations de biens du Canada (88 %) prendront, sans surprise, la direction des marchés développés, on peut constater une diversification des ventes. De plus en plus d’entreprises optent pour des marchés en dehors de l’Amérique du Nord. Ainsi, les exportations vers les marchés émergents augmenteront de 7 % cette année, dépassant celles à destination des marchés développés (5 %).

LES RESSOURCES NATURELLES À L’AVANT-PLAN

L’an dernier, c’est le secteur énergétique qui a le plus contribué à la montée en puissance des exportations canadiennes. En 2018, les secteurs des minerais et des métaux garderont leur rôle clé dans la performance des exportations, à la faveur de la hausse des cours des produits de base et de l’entrée en service de nouveaux complexes miniers. Les produits manufacturés devraient aussi donner de bons résultats.

Un secteur qui devrait inscrire des gains impressionnants sera celui de l’aéronautique, dont la valeur devrait approcher les 19 milliards de dollars. La foresterie devrait également connaître une belle croissance, malgré les différends entre le Canada et les États-Unis sur le bois d’œuvre résineux. EDC prévoit ainsi une hausse de 16 % par rapport à 2017 pour ces deux secteurs.

En ce qui concerne les provinces, Terre-Neuve devrait connaître la plus forte croissance des exportations au pays grâce à la production pétrolière à la plateforme Hebron et l’intensification des activités à l’usine de traitement du nickel de Vale.

Le Québec connaîtra également une hausse de ses exportations de 8 % grâce aux secteurs de l’aéronautique et des mines, et l’Alberta une hausse de 7 % grâce à ses projets d’exploitation des sables bitumineux.

La rédaction vous recommande :

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000