A A A
Calculatrice

La revanche des têtes grises

29 mars 2017 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

papy_heureux_vieux_425Le vieillissement de la population représentera tout un casse-tête pour les petites entreprises, qui ont déjà bien du mal à recruter du personnel qualifié. Et si embaucher des travailleurs âgés faisait partie de la solution?

Selon des projections démographiques de Statistique Canada, la croissance annuelle de la population des personnes âgées de 55 ans et plus est passée de 2,2 % entre 1971 et 2001 à 3,2 % entre 2001 et 2016.

La bonne nouvelle pour les PME, souligne la Banque de développement du Canada (BDC) dans sa lettre économique mensuelle, c’est que le taux d’activité des 55-64 ans a lui aussi nettement progressé, passant de 51,3 % en 2001 à 65,8 % en 2016. À noter que 13,7 % des personnes de 65 ans et plus étaient professionnellement actifs en 2016, une proportion deux fois plus élevée qu’il y a 15 ans (6,1 %).

Considérant ces données, « une entreprise peut atténuer les problèmes de recrutement liés au vieillissement de la population en attirant et/ou en retenant les travailleurs âgés », affirme la BDC.

LES AVANTAGES DE LA SAGESSE

Grâce à leur plus grande expérience, les travailleurs âgés deviennent autonomes rapidement, ont généralement besoin de peu de supervision et travaillent bien en équipe, souligne la BDC.

Ils ont aussi tendance à demeurer au service de leur employeur plus longtemps, ce qui se traduit par une réduction des coûts associés à l’embauche et à la formation des nouveaux employés. Enfin, ils permettent d’assurer une transition harmonieuse des connaissances de l’entreprise aux plus jeunes employés.

IL N’Y A RIEN COMME DES INCITATIFS

Même s’ils sont nombreux à prolonger leur carrière, les travailleurs âgés ont des besoins bien spécifiques que les employeurs doivent être en mesure de combler. Plusieurs stratégies peuvent être déployées pour favoriser la rétention de ces employés.

Souplesse : Les travailleurs plus âgés cherchent des conditions de travail leur permettant de concilier leur vie personnelle et leur vie professionnelle. Ils seront sans doute prêts à rester en emploi plus longtemps si on leur offre des conditions de travail plus souples (travail à temps partiel, horaire comprimé, télétravail, travail partagé, possibilité de prendre des congés non rémunérés).

Formation : Même si leur carrière tire à sa fin, les travailleurs âgés ont besoin d’acquérir les compétences leur permettant de s’adapter à l’évolution des outils technologiques et à l’implantation de nouvelles pratiques en milieu de travail.

Une meilleure qualité de travail : Sans surprise, les postes plus intéressants, moins stressants et moins exigeant physiquement inciteront les travailleurs à repousser leur retraite… et peut-être même à en sortir.

Défis professionnels : Les défis sont essentiels pour rehausser la motivation des employés, peu importe leur âge. Offrir aux travailleurs expérimentés de jouer le rôle de mentor, en plus d’être une source de motivation pour ceux-ci, permet le transfert des compétences de l’entreprise aux futurs dirigeants.

Avantages sociaux étendus : Les travailleurs âgés sont probablement ceux qui accordent le plus d’importance aux assurances médicales et aux prestations d’assurance-maladie complémentaires. Le fait d’offrir ce genre de prestations pourrait aider à attirer et à maintenir en poste des employés d’expérience.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000