A A A
Argent

La santé mentale indissociable de la santé financière

7 décembre 2016 | Brooke Smith | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

couple_baby-boomers_deprime_stress_dette_endettement_retraite_425Santé financière et santé mentale sont intimement liées chez les employés, probablement plus que vos clients entrepreneurs ne le pensent.

« Quand on examine les sondages qui demandent aux répondants ce qui cause leur stress, les finances personnelles sont toujours au sommet des résultats », a affirmé Marie-Hélène Pelletier, vice-présidente adjointe, santé mentale au travail à la Financière Sun Life, lors du Sommet sur la santé mentale de Benefits Canada, tenu à Toronto le mois dernier.

La psychologue explique que les finances personnelles influencent tous les aspects de la vie des travailleurs : sommeil, estime de soi, relations.

Les statistiques ne mentent pas. Selon l’Indice de mieux-être des Canadiens de Sun Life, 78 % des Canadiens affirment vivre avec un stress excessif, et les trois principales raisons évoquées sont de nature financière : la gestion des finances du ménage (41 %), le maintien d’un budget (31 %) et les dépenses imprévues (30 %).

Les finances personnelles font aussi perdre le sommeil à 46 % des Canadiens, selon le Financial Planning Standards Council.

L’IMPORTANCE D’UNE STRATÉGIE DE SANTÉ GLOBALE

Si Marie-Hélène Pelletier se réjouit que la santé mentale fasse davantage partie des discussions dans les milieux de travail, elle considère que le bien-être financier devrait lui aussi être au centre des conversations.

« Tous les milieux de travail l’abordent déjà, mais ce que je suggère, c’est de communiquer encore plus sur le sujet pour que tous les employés puissent profiter des bénéfices d’une meilleure santé financière », soutient-elle.

Les employeurs pourraient par exemple promouvoir la littératie financière et fournir davantage d’informations à leurs employés de façon à les rendre plus aptes à gérer leurs finances. Il ne s’agirait pas d’un luxe, puisqu’une recherche a démontré que 60 % des Canadiens estiment ne pas avoir suffisamment de connaissances pour gérer leurs finances personnelles, explique la psychologue.

Les entreprises devraient également mettre en place une stratégie de santé globale spécifique à leur organisation. Celle-ci doit englober à la fois la santé mentale, physique et financière. « Considérons la santé financière comme faisant partie intégrante de nos programmes de santé », suggère Mme Pelletier.

Ce texte a d’abord été publié par Benefits Canada. Traduction et adaptation par Pierre-Luc Trudel.

La rédaction vous recommande :

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000