A A A
Assurance

Le pouvoir de rétention des avantages sociaux

11 juillet 2018 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer
Photo : balein / 123rf

Photo : balein / 123rf

Inspirées par les géants techno de la Silicon Valley, de nombreuses entreprises se sont mises à offrir une panoplie de gratifications à court terme à leurs employés, parfois au détriment des avantages sociaux traditionnels. Ils font peut-être fausse route, rapporte Isarta.

Selon un nouveau sondage mené par LinkedIn, intitulé Workplace Culture Trends : The Keys to Top Talent 2018, de bons régimes de retraite et d’assurance collective sont bien plus efficaces que les tables de ping-pong, les rampes de skateboard, les cellulaires neufs chaque année ou encore les cours de yoga pour attirer et retenir les employés les plus talentueux.

AU SOMMET DES FACTEURS DE RÉTENTION

Lorsqu’on demande aux travailleurs quel est l’élément le plus susceptible de les faire rester chez un employeur pour au moins cinq ans, 44 % des sondés ont pointé les avantages sociaux conventionnels qui représentent un gain financier. Il s’agit du deuxième facteur de rétention le plus important, tout juste derrière la culture d’entreprise (46 %).

Les avantages sociaux traditionnels incluent bien entendu l’assurance collective et le régime de retraite, mais également les vacances et les congés parentaux. Par exemple, 47 % des employés préfèrent de loin avoir un congé à Noël plutôt qu’une salle de jeux aménagée sur le lieu de travail (12 %).

« Alors que les gens aiment généralement l’idée d’avoir des avantages accessoires comme de la nourriture gratuite ou une salle de jeux, notre recherche démontre que c’est en fait le facteur le moins alléchant pour garder les employés dans leur présente entreprise », explique Nina McQueen, vice-présidente de l’expérience employée à LinkedIn.

Selon elle, les employés seraient davantage satisfaits si les employeurs mettaient en place des régimes d’avantages sociaux plus généreux, des programme de développement professionnel ou encore des occasions de faire du bénévolat.

LA CULTURE D’ENTREPRISE, UNE PRIORITÉ

Une seule chose est plus importante pour les employés que les avantages sociaux : le sentiment d’appartenance développé envers l’entreprise. Le sondage, mené auprès de 3000 employés à temps plein aux États-Unis, révèle que 70 % d’entre eux refuseraient de joindre une entreprise avec une mauvaise culture d’entreprise. Il s’agit en fait du facteur qui rebute le plus les employés, devant une réduction de salaire (65 %) et l’abandon d’un titre d’emploi spécifique (26 %).

De manière générale, une forte majorité d’Américains (87%) désirent travailler pour une entreprise dont ils sont fiers. Ce critère est tellement crucial que 71 % des répondants accepteraient une réduction de salaire s’ils pouvaient travailler pour une entreprises qui partage les mêmes valeurs qu’eux.

Le soutien de la haute direction est aussi un facteur de rétention majeur pour 36 % des salariés.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000