A A A
Argent

L’emprunt, mode de financement préféré des PME

1er mars 2017 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Investisseur_argent_425Les PME québécoises dépendent encore largement de l’emprunt pour obtenir des capitaux, alors que les autres instruments de financement trouvent difficilement leur place dans le marché.

C’est ce qui ressort du rapport Le financement et la croissance des petites et moyennes entreprises au Québec en 2014, publié la semaine dernière par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ).

En 2014, 46,5 % des PME québécoises ont fait une demande de financement externe (51,3 % dans l’ensemble du Canada), mais « les instruments de financement ne sont pas diversifiés en dehors de l’emprunt », note l’organisme gouvernemental.

Environ le tiers (33,4 %) des PME se sont ainsi servies de l’emprunt pour obtenir du financement, comparativement à 12,1 % pour le crédit commercial, 7,4 % pour le crédit-bail, 5,6 % pour le financement gouvernemental et 1,4 % pour le capital-actions.

Mais peu importe l’instrument choisi, le taux d’approbation des demandes de financement est plutôt satisfait, selon les données de l’ISQ : 85,4 % pour l’emprunt, 97,2 % pour le crédit commercial, 97,0 % pour le crédit-bail et 80,8 % pour le financement gouvernemental. Ces taux d’approbation sont similaires à ceux observés dans l’ensemble du Canada.

CROISSANCE FAIBLE

Si la majorité des PME de la province (63,4 %) ont enregistré une croissance simple de leurs ventes ou de leurs revenus totaux entre 2012 et 2014, une très faible proportion d’entre elles (6,4 %) font état d’une forte croissance. Il s’agit d’un résultat inférieur à celui constaté dans l’ensemble du pays (9,3 %), mais du même ordre que celui des pays de l’OCDE.

Les PME identifient cinq principaux obstacles à leur croissance : l’intensification de la concurrence, les fluctuations dans la demande des consommateurs, la réglementation gouvernementale, le taux d’imposition des sociétés et la hausse du coût des intrants.

DES ACTRICES RÉGIONALES

Malgré une hausse des exportations québécoises, 75,5 % des ventes totales des PME de la province sont réalisées dans leur municipalité ou leur région. Les ventes à l’extérieur de leur région comptent pour 17,4 %, celles ailleurs au Canada pour 3,6 % et celles à l’international pour 3,5 %.

En 2015, le Québec comptait un peu plus de 257 000 PME avec employés, lesquelles représentaient 20,5 % du nombre total des PME au Canada. Celles-ci employaient 2,4 millions de salariés, ce qui correspond à 91,6 % de l’emploi total dans le secteur privé.

La rédaction vous recommande :

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000