A A A
Attention

Les employés canadiens infidèles

8 février 2018 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

diable_tentation_reflexionLes employeurs (58 %) sont plus portés que les employés (45 %) à croire qu’il est nécessaire de quitter son entreprise pour faire progresser sa carrière, selon une étude de l’ADP Research Institute.

La majorité des employeurs (59 %) estiment que tout le monde devrait être continuellement à l’affût de la prochaine occasion d’emploi, que ce soit dans la même entreprise ou auprès d’une nouvelle. Seulement 47 % des employés sont du même avis.

Pour en arriver à ces conclusions, ADP a sondé plus de 5 300 employés et 3 200 employeurs provenant de 13 pays.

INFIDÉLITÉ CANADIENNE

Près de trois Canadiens sur cinq (57 %) affirment se sentir fidèles à leur employeur, par rapport à une moyenne mondiale de 70 %.

Si seulement un employé canadien sur cinq recherche activement de nouvelles occasions d’emploi, 43 % affirment en revanche être disposés à envisager un nouvel emploi. En moyenne, les travailleurs canadiens sont prêts à changer d’emploi moyennant une augmentation de salaire de 12,2 %, ce qui est nettement inférieur à la moyenne mondiale de 15 %.

ATTENTES SATISFAITES

Par ailleurs, 61 % des employés affirment que les attentes qu’ils avaient au moment de se joindre à leur entreprise ont été satisfaites, tandis que plus de la moitié d’entre eux (53 %) disent avoir quitté un emploi qui ne correspondait pas à leurs attentes.

Virginia Brailey, vice-présidente, Marketing et stratégie à ADP Canada, souligne l’écart important entre l’expérience et les attentes des employés et la perception des employeurs. Résultat : les employeurs courent le risque de perdre des talents, tandis que les employés sont portés à rechercher d’autres occasions d’emploi.

« Les employés canadiens recherchent un sens et un but dans leur travail, mais ils estiment que les éléments fondamentaux de la gestion des talents échappent à leur contrôle. Les entreprises qui investissent dans l’humanisation de l’attrait, de la gestion et de la rétention des talents profitent d’une main-d’œuvre plus engagée, motivée et loyale », soutient-elle.

La rédaction vous recommande : 

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000