A A A
Affaires

Les exportations canadiennes ont le vent dans les voiles

25 octobre 2017 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Etats-Unis_Canada_USA_drapeaux_425Même si les négociations entourant le renouvellement de l’ALENA piétinent et que les échanges commerciaux entre le Canada et les États-Unis n’ont jamais été aussi menacés, les exportateurs canadiens ont connu une véritable montée en puissance cette année.

Selon Exportation et développement Canada (EDC), la croissance des exportations canadiennes a été plus forte que prévu en 2017, atteignant 8 % comparativement à des prévisions de 6 %.

Cette bonne performance est en grande partie attribuable au raffermissement de la demande de la part des entreprises et des consommateurs du marché américain envers les produits et services canadiens.

« Le moteur des exportations canadiennes s’emballe et tourne à plein régime, affirme Peter Hall, vice-président et économiste en chef à EDC. Malgré les signaux provenant de la sphère politique aux États-Unis, les entreprises canadiennes et américaines s’entendent visiblement sur une chose : elles souhaitent faire plus d’affaires ensemble. »

L’économiste ajoute que de plus en plus d’entreprises canadiennes font de nouveaux investissements sur le marché américain, et que les effets de ce regain dynamisent déjà la demande pour les exportations canadiennes, en particulier dans le secteur de la machinerie et de l’équipement industriel.

LE SECTEUR DE L’ÉNERGIE REVIGORÉ

Le retour d’une croissance dans les deux chiffres (31 %) dans le secteur énergétique est le principal facteur étayant la montée en puissance des exportations canadiennes, alors que l’on observe une relance de l’activité d’exploitation des nappes d’hydrocarbures dans un contexte marqué par des incendies de forêt dévastateurs et des cours peu élevés. Sans surprise, la première destination des produits énergétiques canadiens sont les États-Unis, où la demande est grandissante en raison de l’accélération économique. Cette embellie sera néanmoins passagère, prévient EDC, puisque la croissance stagnera en 2018.

Le secteur des minerais et des métaux profite lui aussi de l’intensification de l’activité industrielle au sud de la frontière, avec une croissance de 14 % par rapport à l’année dernière.

Les exportations de services ont pour leur part crû de 6 % et devraient conserver cette impulsion à long terme, croit EDC.

Dans l’ensemble, la croissance des exportations canadiennes devrait se stabiliser à 4 % en 2018, après avoir engrangé des gains de 8 % cette année.

La rédaction vous recommande : 

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000