A A A
Avion

Les PME canadiennes boudent les marchés internationaux

19 octobre 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

exportations_exporte_avion_camion_PME_entreprise_425Bien que les PME canadiennes connaissent du succès sur le marché intérieur, elles sont nombreuses à bouder les marchés internationaux, selon la sixième édition du sondage Small Business Challenges d’UPS.

Mené par Léger auprès de 300 dirigeants d’entreprises canadiennes, ce sondage révèle que seulement 43 % des répondants conduisent des affaires à l’extérieur du Canada et des États-Unis. Pourtant, 61 % des entreprises soutiennent que les exportations représentent un facteur clé de leur croissance et de leur capacité à demeurer concurrentielles.

« C’est encourageant de constater que les PME canadiennes prospèrent au Canada, souligne dans un communiqué Paul Gaspar, directeur principal du segment des petites entreprises à UPS Canada. Toutefois, il est important qu’elles comprennent que la poursuite de leur croissance repose énormément sur leur capacité d’expansion, et que les exportations internationales représentent un élément clé menant au succès. »

Malgré une certaine réticence à se lancer sur le marché mondial, près du quart des dirigeants de PME interrogés prévoient prendre de l’expansion à l’échelle internationale cette année. Parmi eux, 61 % espèrent faire des affaires en Europe, alors que 42 % ciblent l’Amérique du Sud et l’Amérique centrale.

L’IMPORTANCE DE LA CHAÎNE D’APPROVISIONNEMENT

Alors que de plus en plus d’entreprises font de leurs sites web leur principal canal commercial, il leur devient plus essentiel que jamais de pouvoir compter sur une chaîne d’approvisionnement bien planifiée afin d’améliorer les processus actuels, affirme UPS, qui offre des solutions de logistique aux organisations.

Selon le sondage, 40 % des PME canadiennes affirment que la gestion de leur chaîne d’approvisionnement pour assurer une livraison et une coordination des retours sans faille représente leur plus grand défi, alors qu’environ 25 % estiment qu’il s’agit plutôt de la gestion de l’inventaire. D’ailleurs, 43 % des entreprises qui n’atteignent pas leurs objectifs d’affaires ont déterminé que des goulots d’étranglement dans la chaîne d’approvisionnement restreignent leur croissance.

Une proportion non négligeable de propriétaires de PME (39 %) indiquent également ne posséder aucune chaîne d’approvisionnement. La principale raison évoquée par ceux-ci est la taille de leur entreprise, qu’ils jugent insuffisante.

« Sur une base régulière, les PME canadiennes devraient analyser leur chaîne d’approvisionnement afin d’y intégrer les meilleures pratiques en matière de commerce électronique, de ventes internationales, d’activités commerciales, de livraison à la clientèle et d’amélioration des processus », conseille Gordon Reed, directeur principal des solutions à la clientèle à UPS Canada.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000