A A A
Avion

Les PME craignent l’ALENA 2.0

23 août 2017 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

exportation_425Alors que la première ronde de renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) s’est conclue dimanche, les PME canadiennes s’inquiètent de la modernisation du traité.

Selon un sondage de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), 28 % des quelque 4399 propriétaires de PME interrogés craignent que cette renégociation ait un impact sur leurs plans d’importation ou d’exportation.

« Il est évident que la renégociation de l’ALENA peut entraîner de l’incertitude chez certains propriétaires de PME. Elle pourrait éventuellement avoir des impacts sur leur capacité à vendre leurs biens et services à nos voisins, sur le coût d’importation de certaines marchandises ou encore sur les prix qu’ils peuvent offrir à leurs clients », affirme dans un communiqué Martine Hébert, vice-présidente principale de la FCEI.

L’organisme soutient que l’accent devrait être mis sur une série de mesures non tarifaires. Le nouvel accord devrait notamment améliorer et clarifier les règles régissant la mobilité de la main-d’œuvre, réduire le temps qu’il faut aux camions pour traverser les frontières, garantir que les échanges demeurent autant que possible exempts de droits de douane et maintenir, voire améliorer, les mécanismes de règlement des différends.

La FCEI recommande aussi d’ajouter dans l’accord un chapitre consacré aux besoins et aux défis particuliers des PME en matière de commerce, de même qu’un chapitre sur la simplification et l’harmonisation des règles dans le but d’alléger le fardeau administratif imposé aux entreprises qui commercent à l’étranger.

Des données d’Industrie Canada indiquent que plus de 90 % des entreprises exportatrices du pays sont considérées comme des petites entreprises.

UN « RÉSULTAT AMBITIEUX »

Lors du premier cycle de discussion, les États-Unis, le Canada et le Mexique se sont engagés à négocier à un « rythme rapide » tout en parvenant à « un résultat ambitieux », rapporte l’Agence France-Presse.

Les négociateurs des trois pays, qui étaient réunis à Washington depuis mercredi dernier, ont passé en revue des dizaines de sujets différents, mais n’ont évoqué aucun progrès pour le moment. Washington désire tout particulièrement s’attaquer au problème du déséquilibre de sa balance commerciale avec le Mexique, qui affiche un déficit de près de 64 milliards de dollars.

Les trois parties ont déjà annoncé qu’ils se réuniront de nouveau dans moins de deux semaines. Le deuxième cycle de discussion aura pour sa part lieu du 1er au 5 septembre au Mexique. Une troisième réunion aura ensuite lieu au Canada à la fin du mois de septembre, suivie d’une quatrième à Washington en octobre.

D’autres rencontres sont en outre prévues d’ici la fin de l’année, selon un rythme particulièrement rapide et inhabituel pour ce genre de traité, note l’AFP.

La rédaction vous recommande :

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000