A A A
Crédit

Investissements : les entreprises sont prudentes

18 avril 2018 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

50430241 - businessman calculating and checking articles of agreementLes petites entreprises canadiennes ont légèrement augmenté leurs investissements en février dernier, mais ceux-ci restent bien plus bas qu’à la même date l’année dernière.

Le Canadian Small Business Lending Index du fournisseur d’analyse de crédit PayNet est ainsi passé de 110,2 en janvier 2018 à 112,0 en février 2018. Cela représente toutefois une baisse de 5 % depuis février 2017.

« Même si les investissements dans les petites entreprises canadiennes ont légèrement augmenté en février, les nouvelles activités de développement demeurent lentes, explique le président de PayNet, William Phelan. Le mois de février a marqué le septième mois consécutif de baisse d’une année à l’autre dans les petites entreprises canadiennes. En outre, la dernière version montre une augmentation des défauts de paiement à court terme, ce qui représente une légère baisse de la santé financière. »

Par rapport à l’an dernier, les secteurs qui ont enregistré la plus forte croissance des prêts sont le transport (23 %), la construction (13 %), le commerce de détail (10 %), la fabrication (3 %) et les services professionnels (3 %). En février, la plus forte croissance des prêts a été observée au Manitoba (13 %), au Québec (11 %) et en Alberta (9 %).

STRESS FINANCIER ACCRU POUR LES ENTREPRISES

Le Canadian Small Business Deliquency Index de PayNet montre pour sa part que les prêts en souffrance de plus de 30 jours ont bondi de huit points de base en février (0,89) par rapport à janvier (0,81), enregistrant ainsi la plus forte hausse mensuelle depuis avril 2016. La délinquance a elle diminué de 1,11 %, marquant la onzième baisse consécutive d’une année à l’autre.

Les arriérés de 30 jours ont, quant à eux, augmenté dans toutes les industries, dont l’hébergement et l’alimentation, la vente en gros, le transport, la vente au détail, les services professionnels, la construction et la fabrication.

« Même si le taux d’arriérés de paiement est encore faible par rapport aux normes historiques, ce bond dans les arriérés de 30 jours signifie que les entreprises privées canadiennes subissent un stress financier accru. Reste à voir si ce stress croissant est une correction due à des niveaux inhabituellement bas de délinquance ou à un changement important de direction », déclare William Phelan.

La rédaction vous recommande :

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000