A A A
Épargne

Les régimes collectifs réduisent le stress des employés

29 mars 2017 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

temps_gare_stress_presse_425Les Canadiens qui bénéficient de régimes collectifs d’épargne-retraite et d’avantages sociaux sont moins stressés et en meilleur santé financière, selon l’Indice Manuvie sur le bien-être financier.

Plus précisément, les travailleurs qui sont en bonne santé financière sont plus susceptibles d’avoir un régime collectif d’épargne-retraite (65 %) et d’avantages sociaux (79 %) que ceux qui sont en mauvaise santé financière (42 % et 58 % respectivement).

En outre, ceux qui bénéficient d’un régime d’assurance collective obtiennent une meilleure cote selon l’indice de stress (56 %) que ceux qui n’en ont pas (48 %).

« Les employeurs jouent un rôle important dans le bien-être de leurs employés, aussi bien sur le plan physique et mental que sur le plan financier. Leurs actions peuvent influencer positivement le niveau de mobilisation et de productivité de leurs équipes, ce qui peut influer à long terme sur le chiffre d’affaires », explique Richard Payette, président et chef de la direction de Manuvie Québec.

Pour permettre aux employés de mesurer leur niveau de bien-être financier, Manuvie a élaboré un questionnaire en ligne. Lancé en 2016 à l’intention des clients participant à un régime de retraite collectif de l’assureur, il est maintenant offert aux clients participant à un régime d’assurance collective. Une fois le questionnaire complété, le participant a droit à une cote et un plan d’action personnalisé.

MEILLEURE SANTÉ FINANCIÈRE, MEILLEURE SANTÉ PHYSIQUE

Dans l’ensemble, deux Canadiens sur cinq sont en mauvaise santé financière, ce qui n’est pas sans conséquence sur leur performance au travail et leur santé en générale.

Selon la dernière version de l’Indice Manuvie sur le bien-être financier, 82 % des Canadiens affirment être inquiets à propos de leurs dettes (88 %), ne pas épargner pour la retraite (60 %) et être stressés par leur situation financière (67 %).

En fait, l’argent demeure la principale source de stress des Canadiens. En plus d’affecter la santé mentale des travailleurs, ce stress peut mener à un taux d’absentéisme accru et à une baisse de la productivité, note Manuvie. En effet, les individus en mauvaises santé financière sont huit fois plus susceptibles d’éprouver un niveau élevé de stress et 49 % indiquent être souvent ou parfois distraits au travail.

Les Canadiens en bonne santé financière sont au contraire plus susceptibles d’affirmer qu’ils sont en excellente (25 %) ou en bonne (45 %) santé physique. Plus concrètement, 79 % mangent plus de fruits et de légumes, 68 % font davantage d’exercice, 61 % passent des examens de santé réguliers et 46 % se renseignent pour vivre en meilleure santé.

« Nos observations démontrent que le rôle du bien-être financier, qu’il soit bon ou mauvais, a un effet sur le bien-être général et est un facteur important qui contribue à aider les Canadiens à atteindre une santé émotionnelle positive », résume Richard Payette.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000