A A A
Épargne

Les régimes de retraite ne répondent pas aux besoins

25 janvier 2017 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

epargnes_tirelire_boomer_homme_age_prudence_425Année après année, les régimes de retraite à cotisation déterminée (CD) gagnent du terrain au Canada, mais les solutions actuellement mises en place au sein de ces régimes ne répondent pas suffisamment aux besoins des participants, selon Mercer.

Le Canada fait partie d’une liste de six pays (qui comprend aussi la Finlande, Israël, le Portugal, la Turquie et l’Irlande) où les actifs des régimes à prestations déterminées (PD) représentent toujours plus de la moitié de la capitalisation du système de retraite. La donne est toutefois appelée à changer dans les années à venir.

DE NOUVELLES SOLUTIONS NÉCESSAIRES

« Pour que le secteur puisse relever ces nouveaux défis, il faut que les chefs de file de l’industrie, les sociétés et les différents ordres de gouvernement travaillent ensemble à l’élaboration de nouvelles solutions et de nouveaux produits qui permettront aux travailleurs canadiens d’avoir une retraite confortable », explique dans un communiqué Jean-Philippe Provost, membre principal du partenariat et responsable du domaine Avoirs de Mercer Canada.

Les employés devraient être amenés à prendre davantage en charge leur épargne-retraite. Offrir des options par défaut plus avantageuses aux employés, programmer l’augmentation automatique du taux de cotisation au fil du temps et personnaliser l’adhésion automatique seront des solutions très en demande en 2017.

Les employeurs doivent aussi revoir complètement la manière dont ils interagissent avec leurs employés. Il y a des moments dans la vie des employés où ceux-ci sont plus enclins à écouter et à agir. C’est sur ces moments clés que les employeurs doivent mettre l’accent dans leurs communications, estime Mercer. Parmi ceux-ci : achat d’une maison, mariage, enfant, héritage, premier emploi, etc.

« Si on fait l’inventaire des solutions d’accumulation du capital [régimes CD], on constate qu’elles ne répondent pas entièrement aux nombreux défis auxquels les employeurs et les employés sont confrontés », souligne M. Provost, en ajoutant que pour faire face à ces défis, employeurs, employés, organisme de réglementation et représentants de l’industrie de la retraite au pays devront travailler main dans la main.

NOMBRE RECORD DE SOUSCRIPTIONS DE RENTES

Dans l’univers des régimes PD, la conjoncture économique favorable de la fin de 2016 donnera lieu à un nombre record de souscriptions de rentes collectives en 2017, prédit Mercer. Il semble donc clair que les promoteurs de régimes à prestations déterminées continuent de prendre les mesures qui s’imposent pour réduire les risques associés à leurs régimes.

« La gestion des obligations de retraite liées aux prestations déjà accumulées sera une priorité pour les promoteurs de régimes à prestations déterminées, car un quart de la population canadienne aura atteint l’âge de 65 ans d’ici 2020, affirme M. Provost. La valeur des contrats de rentes collectives souscrits en 2016 s’élève à près de 3 milliards de dollars et nous nous attendons à ce que ce marché croisse en 2017, car de nouvelles solutions répondent maintenant aux besoins de régimes de toutes tailles. »

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000