A A A
Affaires

Mélissa Simard – Sur le bout de la langue

18 décembre 2013 | Bruno Geoffroy | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Mélissa Simard Crédit photo : Mélanie Dusseault, Photographe www.melaniedusseault.com

Une bonne pincée de curiosité culinaire, deux tasses de folie créative et un zeste d’extravagance, voilà la recette de Mélissa Simard. À 31 ans, l’enthousiaste entrepreneure mijote des virées gastronomiques en terres montréalaises comme une orfèvre. La crème de la crème à portée de bouche ou Montréal sur un plateau.

Qu’il soit aux accents ibériques, végétalien ou sur mesure, ses Tours de la table ont de quoi faire chavirer vos papilles. Direction l’extase gustative. Mais pas que. Mélissa Simard propose aussi à ses clients d’en apprendre plus sur la nourriture dégustée, sur les restaurateurs, les épiceries spécialisées et les producteurs intégrés à chacun de ses « safaris culinaires ».

Mettre sur pied une telle entreprise n’a pas été sans effort. À l’été 2010, elle part de Seattle pour gagner le sud de la Californie à la force du mollet. Une expérience de cyclotourisme qui la met en contact avec des tours gastronomiques locaux. « Et pourquoi ne pas développer ce concept à Montréal? », songe-t-elle. L’idée germe dans sa tête jusqu’à l’automne 2011, où elle lance d’abord un blogue sur l’alimentation. « J’ai toujours tripé sur la bouffe. Je crois à son côté rassembleur, à sa force pour tisser des réseaux et mettre en contact les gens», explique celle qui est présidente d’un club de soupers depuis 11 ans.

En 2011, elle effectue la recherche de détaillants pour le tour Les Saveurs de la Main orchestré par Fitz & Follwell. Un circuit touristique à vélo qui explore l’histoire et les communautés ethniques du boulevard St-Laurent à travers la lorgnette de la nourriture. Grand succès en 2012.

Mais, son baccalauréat en études canadiennes à McGill et son DEP en cuisine professionnelle la mènent plus loin encore. Vers une quête identitaire, où la nourriture a une place de choix. Comme Mélissa Simard le dit: « ce que nous mangeons reflète notre identité, notre personnalité. Où et comment nous mangeons aussi ». Original? C’est peu dire. Ses tours de la table en sont le miroir.

Faire prendre la mayonnaise

Entre deux scones dégustés dans le salon de thé, Mélissa me glisse que son entreprise vient de fêter sa première année. Et quelle année! Entre la création de ses tours gastronomiques pour touristes, la mise en marché de ses produits et le maillage de son réseau, elle n’a pas une minute à elle. Elle court, elle court, Mélissa. « J’en suis déjà à “booker” ma prochaine année. Mes tours destinés aux touristes, je les confie petit à petit à des voyagistes et je m’oriente plus vers des activités taillées sur mesure pour les entreprises et leurs services de ressources humaines (réseautage, développement d’esprit d’équipe) », confie-t-elle.

Son premier grand coup, elle vient de le signer avec SIAL Canada, le salon de l’agroalimentaire en Amérique du Nord qui se tiendra du 2 au 4 avril 2014 à Montréal. Ce client lui a commandé cinq tours sur mesure : un sur le thé, un sur le café, un sur les détaillants uniques de la métropole, un sur les restaurants uniques de Montréal et un avant-gardiste sur l’alimentation saine et durable.

Mais son succès n’est pas sorti de nulle part. Si Les Saveurs de la Main étaient un bon point de départ, son Rumble & Shake végétalien, coorganisés avec Nutrisco, a fait date cet été. L’idée? Trois restaurants végétaliens de Montréal (ChuChai, Crudessence et Green Panther) et leurs équipes constituées d’un chef, d’un fermier urbain et de cinq participants du public s’affrontent dans une ambiance festive et olfactive. Plaisir garanti!

Et si ses tours gastronomiques ont l’audace épicée et l’énergie volcanique de la trentenaire, elle doit sa crédibilité et sa visibilité en partie aux prix décernés. « En 2013, j’ai reçu le prix d’entrepreneuriat féminin en création d’entreprises lors du concours québécois de l’entrepreneuriat (échelon Montréal) et je viens de décrocher une bourse de 5 000 $ de la Fondation Montréal Inc. », explique Mélissa Simard.

Son réseau joue beaucoup dans sa reconnaissance actuelle. « Je n’hésite pas à travailler avec des gens qui ont les qualités que je n’ai pas, dit-elle. Le sens des affaires pour la négociation ou le marketing par exemple. Mon côté pragmatique, je le développe aux côtés d’un coach du SAJE et de mon coach personnel, une femme d’affaires rencontrée sur l’un de mes tours qui m’a proposé de me conseiller pendant 3 mois. »

Un conseiller côté cuisine

Aujourd’hui, ses objectifs d’entreprise sont clairs: « investir mon argent pour la croissance de mon entreprise. Et éventuellement me payer un salaire et acheter une maison dans les prochaines années », dit Mélissa Simard. Pour l’année prochaine, elle estime que son chiffre d’affaires atteindra les 130 000 – 150 000 $, d’après les contrats déjà signés. Elle collaborera alors avec cinq entreprises et sous-traitera auprès d’une dizaine de personnes. D’ici deux ans, elle rêve avoir un assistant à temps plein.

Des projets ambitieux et réalistes. À l’image du conseiller en services financiers auquel Mélissa Simard envisage de faire appel un jour. « Ce conseiller devra me “grounder” dans la réalité, me proposer un plan financier à long terme pour épargner et m’assurer. Mais le plus important, c’est la relation de confiance que l’on devra construire avant même que mon entreprise ne soit prospère. Apprendre et grandir ensemble, c’est ce que je recherche », précise Mélissa Simard.

Si son futur conseiller partage les valeurs de santé et de durabilité de son entreprise, cela n’en sera que mieux. Conseillers, à vos fourneaux!

L’avenir en un tour de main

Penser local et déployer ses tours à l’échelle nationale. Un doux rêve? Non. « D’ici cinq ans, je souhaite offrir des tours gastronomiques dans d’autres régions du Québec et en Colombie-Britannique, dont je suis originaire, dit Mélissa Simard. Et pourquoi pas dans d’autres villes d’Amérique du Nord? »

À voir son grand cahier griffonné de notes et d’idées, on sent que la jeune entrepreneure a plus d’un tour dans son sac. Des concepts en ébullition qui distillent les valeurs humaines de découverte et d’exploration de son entreprise. La créativité jetée à l’état brut sur le papier. Reste à l’exploiter. Au nez, le fumet de la réussite se fait déjà sentir.

Le tour de Mélissa

Qualité en un mot

L’enthousiasme. Celui de ceux qui ont tout à bâtir et qui réussissent.

Un trip de bouffe

Pour véhiculer ses valeurs de santé et de durabilité, les Tours de la table proposent deux tours à vélo, un tour végétalien, un tour sur la durabilité avec Équiterre et même un tour détox.

Dans la même série :

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000