A A A
Entente

Un patron français cède sa PME à ses salariés

11 janvier 2017 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

transfert_entreprise_cle_hommes_425Un dirigeant de PME français pourrait bien devenir une source d’inspiration pour les entrepreneurs qui cherchent désespérément un repreneur pour leur entreprise.

Plutôt que de vendre sa firme de bureautique à un concurrent ou un autre investisseur, Éric Belile, 56 ans, a plutôt choisi de la céder à cinq de ses salariés pour deux à trois fois moins cher, rapporte Le Figaro.

Éric Belile a fondé La Générale de bureautique à Nantes il y a 26 ans. L’entreprise compte aujourd’hui quatre succursales, comprend 45 salariés et enregistre un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros (14 millions de dollars canadiens).

Pour le dirigeant, revendre sa PME à une grande société était une option « inenvisageable », puisque cela aurait conduit à des licenciements. « Pour moi, il est naturel que l’entreprise reste au personnel : on a bâti le projet ensemble. Ce n’est pas une démarche altruiste, c’est un juste retour des choses », raconte-t-il au quotidien Ouest-France.

« Y’EN A PLEIN QUI AURAIENT PRIS LE POGNON »

Engagé il y a deux ans, le processus de transfert se poursuivra pendant encore sept ans. La transmission s’effectue par l’entremise d’une acquisition par emprunt, un montage juridico-financier français qui permet aux salariés d’emprunter pour racheter l’entreprise, même s’ils ne disposent pas des fonds suffisants.

Au total, les cinq repreneurs ont investi 250 000 euros (350 000 dollars canadiens) pour la reprise. Éric Belile a également dû réinjecter à titre personnel 2 millions d’euros pour permettre à ses salariés d’obtenir les prêts nécessaires auprès des banques. Durant la période de transition, le patron formera ses successeurs et s’est engagé à ne pas prendre de dividendes.

La décision d’Éric Belile lui vaut évidemment beaucoup de reconnaissance de la part de ses employés. « Y’en a plein qui auraient pris le pognon. Lui il préfère nous soutenir », confie l’un d’entre eux à Ouest-France.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000