A A A

Fonds TD : les porteurs de part disent oui à sept fermetures

26 août 2005 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(26-08-2005)Gestion de placements TD pourra aller de l’avant avec lafermeture des sept fonds suivants le 7 octobre prochain:
Fonds indiciel d’obligations d’État canadiennes
Fonds de croissance international
Portefeuille géré et indiciel TD revenu
Portefeuille géré et indiciel TD revenu et croissance modérée
Portefeuille géré et indiciel TD croissance équilibrée
Portefeuille géré et indiciel TD croissance audacieuse
Portefeuille géré et indiciel TD croissance boursière maximale

Réunis en assemblée extraordinaire hier, les porteurs de partsont effet entériné la fusion des actifs de ces fonds avec desproduits existants ayant des objectifs analogues. Par exemple, le fonds indicield’obligations d’État canadiennes sera intégréau fonds TD indiciel d’obligations canadiennes.

La restructuration augmentera la taille et l’efficience de sa gamme defonds existants, indique TD. Elle simplifiera également les choix deplacement offerts.

Les clients de Templeton aiment son programme de gestion d’actifs

(22-08-2005)En seulement trois ans d’existence, le programme intégréde gestion d’actifs Quotentiel, de Templeton, a amassé 3,5 milliardsde dollars de capital. Pour la seule année 2004, l’actif de ceprogramme a crû de 28 %, alors que celui des fonds individuels de Templetonn’a progressé que de 8 %.

«La raison de cette popularité est simple, dit Don Reed, pdg dela Société de Placements Franklin Templeton. Au lieu de suivrele rendement individuel de chaque fond et de rééquilibrer eux-mêmes les combinaisons des actifs pour les faire correspondre àleur tolérance au risque, les investisseurs préfèrent setourner vers le Programme Quotentiel qui réunit toutes ces activitéssous une seule enseigne et leur procure une solution efficace pour investirdans un portefeuille très diversifié et le gérer.»

L’engouement pour les programmes intégrés de gestion d’actifsn’est pas exclusif à Templeton. Il touche tout le secteur. En effet,quelque 47 programmes de ce genre ont été lancés entre2002 et 2004, au Canada, offrant plus de 100 portefeuilles. Chez Templeton,le programme Quotentiel est passé de 4 à 7 portefeuilles durantcette période, les produits équilibré de croissance, derevenu diversifié et équilibré de revenu étant lesplus populaires.

«Cette croissance reflète la tendance générale dansle monde des placements au Canada : un accent sur les solutions à lafois équilibrées et de revenu, peu importe l’instrumentde placement utilisé», a indiqué Don Reed.

RBC Gestion d’actifs ferme deux portefeuilles et embauche un sous-conseiller

(19-08-2005)À la suite de l’abolition du plafond de contenu étrangerdans les comptes enregistrés, RBC Gestion d’actifs annonce la fermeture,à compter du 24 octobre prochain, du Portefeuille indiciel privéREER de sociétés américaines à grande capitalisationRBC et du Portefeuille privé indiciel international REER RBC.

Par ailleurs, la firme californienne Alethia Research and Management a étéretenue à titre de sous-conseiller du Portefeuille privé d’actionsaméricaines de croissance RBC. Elle entreprendra son mandat lundi prochain.Alethia adopte une approche croissance fondée sur l’analyse desinformations tirées des documents réglementaires et des opérationsinstitutionnelles des entreprises, sur l’analyse des bilans et sur l’étudedes secteurs pour découvrir les possibilités de croissance.

Marché des titres d’emprunt : lesfinancements se multiplient

(19-08-2005)Après un 1er trimestre tranquille, les financements paremprunts se sont multipliés au printemps, note l’Association canadiennedes courtiers en valeurs mobilières(ACCOVAM).

En effet, ils ont atteint 41,4 milliards de dollars au 2e trimestre 2005, enhausse de 3 % sur le trimestre précédent et de 14 % par rapportà la même période de 2004.

Les émissions d’obligations municipales ont explosé de 198 %par rapport au 1er trimestre(+ 46 % comparativement à 2004)pour sechiffrer à 1,2 milliard de dollars. Du côté des obligationsd’entreprises, l’ACCOVAM a enregistré 117 nouvelles émissions,pour une valeur de 18,9 milliards de dollars. Il s’agit d’une avancéede 13 % d’un trimestre à l’autre et de 45 % comparativement àl’an dernier.

Les choses se sont moins bien déroulées en ce qui concerne lesobligations du gouvernement du Canada, dont le nombre d’émissionsa baissé de 13 % par rapport au trimestre précédent. Maisl’ACCOVAM de ne s’en formalise pas : «Les emprunts fédérauxdevraient continuer de diminuer au cours des prochains mois si le gouvernementveut atteindre son objectif de réduction de la dette à taux fixede deux tiers à 60 % d’ici 2007-2008.»

L’ACCOVAM juge que la conjoncture est «propice au financement paremprunt», et elle estime qu’il y a de «bonnes chances quel’activité continue sur des bases solides pendant les prochainsmois». Cependant, la flambée des prix du pétrole constitue«assurément une lourde menace pour l’économie».Autrement, les tensions inflationnistes restent timides et les investisseurs,conclut-elle, n’ont pas trop à craindre de voir les taux d’intérêtà long terme augmenter.


La fin du Fonds TIP

(19-08-2005)À la demande de l’Autorité des marchésfinanciers(AMF), le Bureau de décision et de révision en valeursmobilières(BDRVM)a recommandé au ministre des Finances du Québecde vendre les biens du Fonds TIP Canada et de nommer un liquidateur.

Cette affaire dure depuis près d’un an. En effet, le 17 septembredernier, le ministre des Finances nommait Claude Gilbert à titre d’administrateurprovisoire chargé de l’administration du Fonds TIP Canada, spécialisédans le commerce des produits dérivés. Dans un rapport déposéen avril 2005, Claude Gilbert recommandait la liquidation des biens du fondset la désignation d’un liquidateur.

À moins de circonstances exceptionnelles, le ministre appliquera larecommandation du BDRVM.

Rappelons que, en avril 2004, le BDRVM suspendait les Conseillers de PlacementsTIP et son unique actionnaire, Paul Gagné, pour une période decinq ans. L’AMF a interjeté appel de cette décision, réclamantune radiation permanente.

Selon le BDRVM, les Conseillers de Placements TIP et Paul Gagné ontfait preuve de «négligence professionnelle» et d’«inconduiterépétée» dans le dessein de tromper les investisseurset les autorités réglementaires.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000