A A A

La crise des hypothèques à risque mine le rendement des fonds en août

5 septembre 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Alors que les retombées de la crise des hypothèques à risque et du crédit se faisaient toujours sentir aux États-Unis, seuls 17 des 42 indices de fonds communs de Morningstar Canada ont affiché des résultats positifs en août.

Le rendement des obligations ont ainsi surpassé les actions en août, comme à l’habitude lorsque la confiance des investisseurs est ébranlée. Le rendement des obligations de haute qualité a également surpassé celui d’obligations de qualité inférieure, et les actions des sociétés à grande capitalisation celui des sociétés à capitalisation inférieure.

« Dans l’ensemble, l’effondrement du secteur du papier commercial adossé à des actifs(PCAA), qui a commencé à perturber les marchés à la fin juillet, s’est traduit par des degrés extrêmes de volatilité pendant tout le mois d’août dans les catégories de fonds à long terme », a indiqué Jordan Benincasa, analyste chez Morningstar Canada.

Les rendements des marchés monétaires sont demeurés positifs, mais de justesse. Celui de l’Indice Marché monétaire des États-Unis a enregistré un maigre rendement de 0,07 %, et l’Indice Marché monétaire canadien a recueilli à peine 0,1 %, un des pires rendements sur un mois de cette catégorie depuis 25 ans.

Le rendement des marchés monétaires a décliné depuis que les gestionnaires de fonds et d’autres acheteurs ont fait de la surenchère sur les bons du Trésor sans risque. Le rendement d’un bon du Trésor du gouvernement du Canada, par exemple, a chuté de 3,99 % en août, soit une baisse de 55 points de base par rapport au mois précédent.

Les marchés monétaires américains ont également souffert de la méfiance des investisseurs envers le papier commercial adossé à des actifs. Ceux-ci se sont en effet tournés vers les bons du Trésor et les dépôts bancaires traditionnels. « Au fur et à mesure de la chute continue du marché du logement américain, de plus en plus d’investisseurs boudent les titres à court terme adossés à des hypothèques résidentielles, et le mal s’est même attaqué aux titres de créance à court terme des entreprises d’industries non apparentées », indique Jordan Benincasa.

La plupart des marchés d’actions ont toutefois connu un essor la dernière semaine d’août, après que la Réserve fédérale américaine a annoncé son intention de ramener son taux d’escompte à 5,75 %. Mais cette intervention pas été suffisante pour calmer les craintes d’un ralentissement de l’économie mondiale, la plupart des marchés d’actions ayant dégringolé au cours du mois.

 L’Indice Métaux précieux de Morningstar a chuté de 11,54 % pour afficher le pire rendement de tous les indices de fonds. Quant à l’indice Ressources naturelles, il a enregistré une perte de 6,76 %, Le deuxième pire rendement du mois. Cette perte a en partie été causée par une accumulation des inventaires de gaz naturel nord-américain qui s’est avérée néfaste pour les actions pétrolières.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000