A A A

Mackenzie élargit sa gamme de fonds «cycles de vie»

25 juin 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Placements Mackenzie vient de lancer les fonds Mackenzie Destination+ 2017 qui offre un potentiel de croissance assorti d’un montant garanti à l’échéance. Ce fonds est conçu pour les investisseurs qui épargnent dans le but d’atteindre un objectif spécifique comme la retraite, l’achat d’une maison ou les études postsecondaires d’un enfant.

Ce nouveau produit, qui vient à terme en 2017, complète les fonds Mackenzie Destination+ dont les dates d’échéance sont 2015, 2020 et 2025.

Comme les autres fonds «cycles de vie», le client n’a pratiquement pas de gestion à effectuer. La répartition de l’actif et le rééquilibrage des placements se font automatiquement. Au début, le portefeuille a un accent initial sur la croissance, mais à mesure que l’échéance approche, les placements deviennent de plus en plus sécuritaires.

Mackenzie dit que ses fonds Destination+ diffèrent de nombreux autres fonds proposés sur le marché.

Ils disposent d’un mécanisme de blocage du rendement. Chaque jour, la valeur liquidative la plus élevée est bloquée, permettant aux investisseurs de saisir la croissance atteinte par les fonds Destination+ s’ils demeurent investis dans le fonds jusqu’à la date d’échéance.

Ils offrent également une plus grande exposition aux actions. Au départ, les fonds Destination+ 2015 et Destination+ 2017 contiennent 75 % d’actions, alors que les Destination+ 2020 et 2025 sont entièrement investis en actions. La plupart des programmes semblables vendus par les concurrents de Mackenzie commencent avec un contenu réduit en actions.

Enfin, la composante en actions comprend une exposition aux marchés émergents, un secteur au potentiel de croissance élevé.

«Les Fonds Destination+ sont une solution de planification financière utile, particulièrement pour les investisseurs qui expriment une certaine incertitude à l’égard des placements sur le marché boursier. Le montant garanti à l’échéance assure une protection en cas de baisse, tandis que le niveau élevé initial d’actions offre d’excellentes occasions de croissance», a indiqué Mackenzie.

Loading comments, please wait.