A A A

Morningstar Canada attire l’attention sur deux fonds technos

21 septembre 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(21-09-2006)L’analyste Brian O’Neill, de Morningstar Canada, estime que deux fonds de la catégorie Science et Technologie sont encore valables, malgré la déconfiture des titres technos qui dure depuis plusieurs années déjà.

* TD Communications et divertissement. Ce fonds cinq-étoiles investit dans une grande variété de pays et de sous-secteurs, comme les télécommunications, les médias, les services de la technologie de l’information, Internet, la publicité, la diffusion, l’équipement informatique et les logiciels. Depuis l’arrivée en poste d’une nouvelle équipe de gestionnaires en avril 2005, ce fonds a continué à produire des rendements intéressants. « Sa diversification se traduit par une volatilité beaucoup moins élevée que celle de ses pairs, ce qui ne l’a pas empêché de faire bonne concurrence aux fonds plus concentrés dans les périodes fastes, comme ce fut le cas récemment », précise Brian O’Neill. Le RFG de ce fonds est de 2,79 %.

* NordOuest Spécialisé d’innovations. Avec un rendement annualisé sur cinq ans de 15 %, ce fonds cinq-étoiles « assomme complètement tous ses concurrents, son plus proche rival se contentant de 2 % alors que tous les autres fonds sont sous zéro », indique le spécialiste. Sa volatilité est plus faible que celle de fonds équivalents, en raison du haut niveau de liquidité du portefeuille. Le gestionnaire Bob McWhirter utilise une stratégie quantitative axée sur l’élan qui cible principalement les petites sociétés canadiennes. RFG : 2,80 %

Ces fonds peuvent être utiles à des fins de diversification pour les portefeuilles à forte teneur canadienne. En effet, le secteur de la technologie ne représente « qu’une fraction du marché canadien, présentement dominé par les ressources ». En outre, comme les rendements de ces fonds peuvent, à l’occasion, s’écarter substantiellement de l’indice général, une participation modeste « pourrait améliorer les rendements ajustés selon le risque d’un investisseur à long terme », dit Brian O’Neill.

Quant aux autres fonds de la catégorie Science et Technologie, Brian O’Neill signale que la majorité des produits ont livré des rendements médiocres au cours des dernières années, surtout ceux qui sont concentrés dans les entreprises qui développent des logiciels et de l’équipement informatique.

Pour lire l’analyse de Brian O’Neill, cliquez ici :

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000