A A A
Épargne

Quatre actions à dividendes pour un marché baissier

5 octobre 2011 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le chroniqueur John Heinzl, du quotidien The Globe and Mail, a demandé à quatre gestionnaires de proposer des actions à dividendes qui pourraient aider les investisseurs à traverser l’actuel marché baissier.

Pour les tester, il leur a demandé de respecter plusieurs critères. Soit :

– L’entreprise retenue doit avoir haussé son dividende au moins une fois l’an dernier.

– Le rendement du dividende doit se chiffrer à 3 % ou plus.

– Le ratio de distribution doit être acceptable afin d’éviter la réduction possible du dividende (on obtient le ratio de distribution en divisant les dividendes payés au cours d’un exercice par le bénéfice net de cet exercice).

Voici la sélection des experts.

* Telus Corp. (T.TO). Choix de Tony Demarin, BCV Asset Management.

Telus s’adapte bien à l’environnement hautement concurrentiel dans lequel il baigne. Le géant canadien des services téléphoniques présente un bon bilan financier et domine son secteur en Colombie-Britannique et en Alberta. Sa position stratégique s’est améliorée depuis que Shaw Communications a décidé d’abandonner la téléphonie sans fil. À 62,1 %, son ratio de distribution est raisonnable. Telus a haussé son dividende à deux reprises l’an dernier.

Rendement du dividende : 4,3 %.

Ratio de distribution : 62,1 %.

* Enbridge (ENB.TO). Choix de Robert Cable, ScotiaMcLeod.

De 2000 à 2011, Enbridge a plus que triplé son dividende. Cette société, qui exploite des oléoducs et des gazoducs, a déclaré que ses profits devraient croître de 10 % par année à partir de 2015. Robert Cable croit qu’Enbridge bonifiera son dividende dans des proportions semblables. Comme Enbridge évolue dans un milieu où le prix de l’énergie fait l’objet d’ententes à long terme, ses revenus futurs sont prévisibles. Seuls 5 % de ses bénéfices sont exposés aux fluctuations des cours des matières premières. Depuis 1953, les actions d’Enbridge ont généré un rendement total de près de 15 %.

Rendement du dividende : 3 %.

Ratio de distribution : 67,3 %.

* Banque Scotia (BNS.TO). Choix de David Sherlock, McLean & Partners Wealth Management.

La plus internationale des grandes banques canadiennes offre une gamme élargie de services dans plus de 50 pays. Plus du tiers de ses profits nets proviennent de ses activités hors Canada, notamment de l’Amérique centrale, de l’Amérique du Sud et de la région de l’Asie-Pacifique. La Banque Scotia a des participations dans deux grandes banques chinoises. Elle est relativement peu présente dans les pays européens du PIIGS (Portugal, Irlande, Italie, Grèce et Espagne). Au Canada, la Scotia a conclu l’achat de Patrimoine Dundee, ce qui fait d’elle le numéro quatre des fonds communs au pays. À 50,1 %, son ratio de distribution est tout à fait acceptable aux yeux de David Sherlock, qui prévoit une hausse prochaine du dividende.

Rendement du dividende : 4,1 %.

Ratio de distribution : 50,1 %.

* Mullen Group (MTL.TO). Choix de Juliette John, fonds Bissett.

Ce fournisseur d’équipement et de services aux entreprises du secteur de l’énergie exploite une importante division de camionnage. Certes, son historique de dividendes présente des hauts et des bas, mais l’entreprise semble vouloir maintenant récompenser ses actionnaires de manière constante. Mullen s’est convertie en fiducie de revenu en 2005, puis elle s’est retransformée en société par actions en 2009. Elle a alors cessé de verser des dividendes, le temps de restructurer ses divisions. Elle a repris les paiements vers la fin de 2009.

Cette année, Mullen a doublé son dividende pour le fixer à 1 $ par action. Une série de petites acquisitions récentes devraient stimuler les ventes dans ses deux principales unités d’affaires. Mullen œuvrant dans un environnement cyclique, la croissance de sa rentabilité peut être affectée par les fluctuations de l’économie. Juliette John estime cependant que Mullen soutiendra son dividende même si sa croissance n’est pas aussi forte que prévu.

Rendement du dividende : 5,6 %.

Ratio de distribution : 50,2 %.

Loading comments, please wait.