A A A
Affaires

Certaines règles ne doivent pas être transgressées

16 juillet 2010 | Peter Drake | Mis à jour le 15 février 2013 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

jeunes_conseillers_motivation_425
Si quelqu’un me demandait de lui donner les deux principales caractéristiques des marchés financiers, je lui répondrais : « occasions » et « risque ». Les occasions d’obtenir un bon rendement sur un placement. Le risque qu’un placement perde de sa valeur. Nous en avons eu de bons exemples au cours des trois dernières années. Les investisseurs qui ne portent pas attention aux occasions et aux risques s’exposent à des résultats en dents de scie. Même s’ils se donnent des règles clairement définies, et qu’ils les respectent, de nombreux investisseurs sont exposés à un certain degré de volatilité dans leur portefeuille. Par contre, s’ils respectent les bonnes règles, les marchés financiers seront beaucoup plus cléments à leur égard. Ceux qui transgressent les règles en subissent presque toujours les conséquences. Prenons l’exemple de la planification et du financement de la retraite.

Il y a toutes sortes de règles qui régissent les marchés financiers. Certaines visent à encourager ou à dissuader certains comportements, tandis que d’autres proviennent de codes de lois ou relèvent de l’une des ressources les plus rares : le gros bon sens.

Prenons un moment pour jeter un coup d’œil aux règles qui ont été transgressées au cours des dernières années et aux conséquences qui en découlent.

  • Les institutions financières (sauf les institutions canadiennes, fort heureusement) ont prêté de l’argent sans effectuer de contrôle préalable à l’égard du risque de crédit, ce qui a donné lieu à une foule de prêts non remboursés et qui a eu des conséquences désastreuses pour les prêteurs et les emprunteurs
  • La titrisation de ces prêts irrécouvrables, accompagnée d’un manque flagrant, voire total, de transparence envers les investisseurs qui ont acheté ces titres, a eu pour effet de geler les marchés des titres de créance et de faire subir des pertes considérables aux investisseurs
  • L’ingénierie financière hautement spécialisée prétendait pouvoir éliminer le risque (ce qui, à mon sens, est impossible), ce qui a provoqué des pertes financières considérables
  • La mauvaise évaluation des risques par les agences d’évaluation du crédit (essentiellement, l’évaluation des mauvais risques aux mauvais endroits) des titres soi-disant hautement spécialisés a également provoqué des pertes financières considérables
  • Certains États ont accumulé d’énormes déficits budgétaires annuels au mauvais moment, n’ont pas dit toute la vérité sur l’ampleur de leurs déficits et ont tenté de les financer en douce, ce qui a donné naissance à la crise de la dette publique

Je pourrais continuer longtemps, mais vous voyez ce que je veux dire. Ces conséquences fâcheuses découlent du fait que des règles ont été transgressées.

Il est également intéressant de se pencher sur ce qui est arrivé à ceux qui n’ont pas transgressé les règles. Le parfait exemple est celui des banques canadiennes, qui ont suivi la tradition canadienne, qui consiste à vérifier la capacité de payer des emprunteurs potentiels avant de leur consentir un prêt et qui ont adopté un certain nombre de stratégies sensées. Résultat : pendant un certain temps, le cours de leurs actions a chuté, en réaction aux problèmes des pays étrangers. Mais, en gros, elles en sont sorties indemnes et sont bien positionnées pour l’avenir.

Cela nous permet de tirer des leçons en matière de planification de la retraite. Connaître les règles et les respecter augmente de beaucoup vos chances d’obtenir de bons résultats. Établir des règles pour épargner et investir en vue de la retraite et pour profiter de la vie à la retraite, puis les respecter. Résultat : une probabilité beaucoup plus élevée d’éviter les ennuis financiers et d’atteindre vos objectifs financiers.

J’aimerais vous proposer six règles de placement. Je ne prétends pas les avoir inventées, mais elles constituent, selon moi, la pierre angulaire de la planification de la retraite.

  1. Commencer tôt
    En soi, cette règle est sensée. Cependant, dans la vraie vie, elle est difficile à respecter en raison des nombreuses contraintes financières avec lesquelles il faut composer en début de carrière. Certaines de ces contraintes, comme l’achat d’une maison, avoir des enfants et vivre sa vie au quotidien, sont parfaitement justifiées. Je ne dis pas qu’il faut tout laisser tomber pour commencer tôt à épargner en vue de la retraite. Je dis simplement que commencer tôt, quel que soit le montant épargné, comporte des avantages considérables. Premièrement, même un petit montant épargné sur une base régulière permet de profiter de la valeur temporelle de l’argent et peut réellement vous aider à atteindre vos objectifs de retraite. Deuxièmement, c’est une excellente habitude à prendre. Des recherches universitaires sur la finance comportementale soulignent l’importance des bonnes habitudes pour atteindre ses objectifs financiers. Troisièmement, commencer tôt peut vous aider à déterminer ou à commencer à penser au genre de retraite que vous voulez. J’ai souvent dit dans cette chronique que l’étape la plus difficile de la planification de la retraite est de visualiser ce que sera la retraite. En épargnant tôt et régulièrement en prévision de la retraite, vous commencerez peut-être plus tôt à vous pencher sur cette épineuse question.
  2. Ne pas être (trop) avide
    Tout le monde aime les raccourcis, surtout ceux qui nous permettent d’atteindre nos objectifs d’épargne-retraite plus vite et plus facilement que les investisseurs patients qui luttent contre vents et marées, en périodes haussières et baissières. Nous avons tous eu vent de conversations entre clients et conseillers, où le client veut investir toute son épargne-retraite dans les titres qui ont la cote pour gagner du temps. Combien de plans d’épargne-retraite ont avorté par suite de telles manœuvres.
  3. Être patient
    La patience est une vertu que peu de gens ont. Une carrière s’étale sur une longue période, souvent 30 ou 40 ans. Alors pourquoi épargner et investir pour la retraite ne devraient pas s’étaler sur la même période. Il en arrive des choses sur les marchés financiers en 30 ou 40 ans, et pas rien que des bonnes. Cependant, il a été prouvé à maintes reprises qu’un plan de placement à long terme, s’il est respecté à la lettre, donne les résultats escomptés.
  4. Se fixer des objectifs réalistes quant au style de vie souhaité à la retraite
    Malheureusement, il n’y a pas de plan de retraite universel, parce que chacun est unique. Et, chacun a sa vision de la retraite. Si un client a des objectifs de retraite coûteux, comme de nombreux voyages, il devra épargner beaucoup pour les atteindre. Il devra peut-être rencontrer un conseiller et envisager de faire des compromis entre consommer aujourd’hui et consommer à la retraite.
  5. Se doter d’un plan
    Les recherches de Fidelity montrent que de nombreux Canadiens ont un plan financier en vue de la retraite : environ le quart des personnes de plus de 45 ans qui n’ont pas pris leur retraite, mais qui épargnent en prévision de la retraite ont un plan écrit. Environ le quart ont un plan écrit qui décrit comment ils vont générer le revenu dont ils auront besoin. Vous aurez deviné qu’environ les trois quarts n’ont pas de plan. Inévitablement, vous devrez mettre à jour et modifier votre plan de retraite en cours de route. Cependant, un plan est comme une ancre qui vous aide à rester en place et à savoir quand changer de cap.
  6. Demander conseil
    Les recherches de Fidelity montrent que, peu importe comment on formule la question, ceux qui demandent des conseils financiers ont à la fois de meilleurs résultats et sont plus confiants de leur situation financière et de leur avenir financier que ceux qui n’en demandent pas. Cela s’explique en partie par la qualité des conseils qu’ils reçoivent, notamment en ce qui a trait au taux d’épargne, à la répartition de l’actif et au choix des placements qui conviennent le mieux aux besoins et à la situation du client. Le rôle du conseiller qui rappelle au client qu’il doit planifier sa retraite, mettre son plan à exécution et épargner en conséquence y est sûrement aussi pour quelque chose. Quoi qu’il en soit, une chose est sûre, les conseils rapportent.

Je pourrais citer une foule d’autres règles, mais celles-ci couvrent l’essentiel. À l’instar des règles qui régissent les marchés financiers, rien ne garantit qu’en respectant ces règles, tout ira toujours bien. Par contre, elles réduisent grandement le risque que vous perdiez votre épargne-retraite et vous permettront sans doute d’obtenir un bien meilleur résultat qu’en les ignorant. Je sais que certains d’entre vous trouvent ces règles ennuyeuses. Je conviens qu’elles n’ont pas l’attrait des placements qui ont la cote. Cependant, elles augmentent vos chances d’atteindre vos objectifs de revenu de retraite et réduisent les probabilités de gros stress en cours de route. En d’autres mots, les règles réduisent le risque et augmentent les occasions.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000