A A A
Épargne

Des clients stressés parce qu’ils n’épargnent pas assez

24 septembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Près des trois quarts (73 %) des Canadiens se disent préoccupés par l’état de leur épargne, et ce, même s’ils croient être sur la bonne voie pour atteindre leurs objectifs financiers, selon un sondage publié hier par l’Association Interac.

Réalisée en ligne par Ipsos auprès de 1 004 adultes d’un océan à l’autre, cette enquête d’opinion montre qu’une majorité d’entre eux sont inquiets et que près de deux répondants sur trois (65 %) estiment devoir améliorer certaines de leurs habitudes financières pour assainir leur situation.

Plus de deux Canadiens sur cinq (43 %) affirment que leur principal souci est de ne pas parvenir à mettre de l’argent de côté, tandis qu’un quart des sondés (25 %) sont davantage préoccupés par leurs dépenses excessives ou le fait qu’ils vivent au-dessus de leurs moyens.

L’ÉPARGNE, PRINCIPALE PRIORITÉ

Comme autres principales préoccupations, les Canadiens mentionnent également le non-respect de leur budget (17 %), l’accumulation des dettes (17 %) et l’impossibilité de régler intégralement le solde mensuel de leur carte de crédit (16 %).

Le sondage révèle par ailleurs qu’une majorité de sondés (66 %) ont revu leurs objectifs financiers au cours des six derniers mois.

Deux sur cinq (43 %) ont indiqué qu’ils plaçaient désormais l’épargne pour la retraite au premier rang de leurs priorités, suivi de près par l’épargne pour passer « des vacances de rêve » (33 %). Seul un répondant sur 10 a admis ne pas avoir d’objectif défini.

LES GRANDS OBJECTIFS FINANCIERS

Les objectifs financiers qui reviennent le plus souvent sont, dans l’ordre :

√ le remboursement des prêts (32 %);

√ l’achat d’un véhicule (31 %);

√ le remboursement d’un prêt hypothécaire (29 %);

√ l’achat d’une maison ou d’une copropriété (22 %);

√ l’épargne pour une activité personnelle (18 %);

√ L’épargne pour les études des enfants (18 %).

Enfin, le sondage relève que la plupart des Canadiens adoptent une attitude proactive dans la gestion de leur argent, puisque plus de la moitié d’entre eux (51 %) assurent avoir établi un budget au cours de la dernière année, tandis que 55 % affirment qu’ils vérifient leurs dépenses chaque mois.

La rédaction vous recommande :

 

Loading comments, please wait.