A A A
Blogue

Halte aux craintes, place à la planification!

3 février 2014 | William-André Nadeau | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Ce que tout retraité devrait savoir

En matière de planification financière, il faut toujours faire preuve de prudence. Mais la peur n’est jamais bonne conseillère. Voici quelques conseils judicieux.

N’ayez pas peur des actions pour le long terme!

Traditionnellement, on recommande aux retraités de se tenir loin des actions. Pourtant, les actions ont donné un rendement à long terme de 9 % depuis un siècle, ce qui représente un rendement de 5 % et plus par année, après inflation. Ainsi, les actions surclassent les autres catégories d’actifs, notamment les obligations. Ce rendement est à la portée des investisseurs patients qui gèrent bien les risques :

  • Comme le démontre une étude publiée par O’Shaughnessy Asset Management (Osam) en 2010, les actions qui versent des dividendes réguliers offrent des revenus réguliers et croissants aux retraités depuis 1962.
  • Qu’elles soient sous forme de fonds ou de titres, les actions sont plus attrayantes depuis que le rendement du marché obligataire s’est renversé.
  • L’inflation, pire ennemi du retraité, n’avoisine que les 2 % depuis deux décennies, et la tendance devrait se maintenir à l’avenir. C’est l’avantage de vivre dans un pays vieillissant!
  • La fiscalité favorise le détenteur d’actions puisque les gains en capital et les dividendes sont imposés à un taux moindre comparativement aux revenus d’emploi.

N’ayez pas peur de travailler longtemps…

Insuffisance de revenus, augmentation marquée de l’espérance de vie, besoin croissant de main-d’œuvre qualifiée au Québec : voilà autant de raisons pour lesquelles une majorité de futurs retraités choisiront probablement de rester partiellement actifs. D’autant plus qu’ils devraient jouir d’une meilleure santé que leurs prédécesseurs!

… mais méfiez-vous de l’aide gouvernementale en matière de soins de santé!

Les dépenses du secteur de la santé pourraient représenter jusqu’à 70 % des dépenses du gouvernement du Québec d’ici vingt ans, si des changements structuraux majeurs ne sont pas réalisés. La plupart des solutions réalistes et efficaces pour contrer ce problème ne sont malheureusement pas encore connues.


 
William-André Nadeau

William-André Nadeau

William-André Nadeau est vice-président et gestionnaire de portefeuille chez Tactex. Il possède 32 ans d’expérience dans le domaine des services financiers, à titre de courtier, d’analyste et de gestionnaire de portefeuille.

Au cours de sa carrière, M. Nadeau a conçu et développé, avec succès, plusieurs services et produits financiers pour les investisseurs, comme le service de gestion assistée et l’application des conclusions de la recherche en finance comportementale à la gestion de portefeuille. Il est régulièrement consulté par la presse écrite au sujet des stratégies d’investissement et des performances des marchés boursiers. Il a également animé et participé à une centaine de séminaires et conférences portant sur les investissements boursiers et les revenus de retraite. Avant de se joindre à Tactex Gestion d’actifs, M. Nadeau a été président et gestionnaire de portefeuille chez Orientation Finance. Il a aussi cofondé et propulsé deux firmes de courtage : Investissements Courvie et Nadeau, Provencher et Associés.

Vous pouvez communiquer avec lui à : wanadeau@tactex.ca

Pour consulter les archives des blogues et balados de William-André Nadeau, cliquez ici.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques