A A A
Dollar

L’endettement n’inquiète pas 80 % des Canadiens

12 décembre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Plus de 80 % des Canadiens disent ne pas être préoccupés outre mesure par leur niveau d’endettement. En fait, 85 % d’entre eux auraient instauré des pratiques quotidiennes afin de la gérer, voire de la rembourser intégralement, selon un nouveau sondage dévoilé par la Banque CIBC.

Le document souligne la précarité de cette attitude en notant que si la plupart des Canadiens sondés croient que leur niveau d’endettement peut être géré, ces derniers demeurent « susceptibles de changer d’avis si les taux augmentent ou que leur situation personnelle change. »

D’autres statistiques viennent préciser les différentes perceptions et attitudes adoptées à cet égard :

Répartition des Canadiens en fonction de ce qu’ils pensent de leur niveau actuel d’endettement :

Souhaitent avoir moins de dettes, mais estiment que la situation peut être gérée 33 %
Se sentent à l’aise avec leur niveau d’endettement actuel 24 %
N’ont aucune dette 24 %
Sont préoccupés par leur niveau d’endettement trop élevé 16 %
 

Répartition des Canadiens ayant une dette en fonction de leur échéancier de remboursement :

Prévoient rembourser à court terme (moins de deux ans) 35 %
Prévoient rembourser à moyen terme (entre deux et cinq ans) 36 %
Prévoient rembourser à long terme (plus de cinq ans) 24 %
N’ont pas de plan de remboursement 2 %
 

Répartition des Canadiens ayant une dette en fonction des mesures prises pour la réduire :

Déploient beaucoup d’efforts pour rembourser leur dette le plus rapidement possible 34 %
Font des efforts raisonnables pour rembourser leur dette 51 %
N’effectuent que les paiements minimums 8 %
N’effectuent pas leurs paiements ou ont des paiements en souffrance 3 %
  • 16 % des sondés se disent préoccupés par une dette trop élevée;
  • 24 % se disent « à l’aise » avec leur dette;
  • 33 % aimeraient avoir moins de dette, mais croient qu’elle peut être gérée;
  • 24 % des répondants sont sans dette.

Parmi les participants endettés, le sondage rapporte que :

  • 85 % ont adopté des mesures pour réduire leur niveau d’endettement;
  • 34 % disent tout mettre en œuvre pour éliminer cette dette aussi rapidement que possible;
  • 51 % croient fournir des efforts « raisonnables » pour s’acquitter de leurs dettes.

En mode remboursement

Parmi les participants détenant une dette, 71 % estiment être en mesure de tout rembourser en cinq ans ou moins. Si 36 % d’entre eux tablent sur un acquittement total à moyen terme, soit entre deux et cinq ans, 35 % entendent tout régler à court terme, soit en moins de deux ans.

En vertu de la faiblesse actuelle des taux d’intérêt, les Canadiens rembourseraient 11 G$ de plus que prévu par année contre le capital de leur prêt hypothécaire, selon une étude publiée récemment par CIBC.

« Dans leur effort pour maintenir sous contrôle leur niveau d’endettement, ce serait bon que les Canadiens réalisent l’importance d’effectuer des versements supplémentaires lorsque les taux d’intérêt sont faibles, note Christina Kramer, vice-présidente à la direction, Services bancaires de détail et Services bancaires aux entreprises CIBC. En prenant des mesures dès maintenant, on est mieux à même de gérer sa dette en cas d’augmentation des taux ou de changement de situation personnelle qui pourrait avoir plus tard une incidence sur sa situation financière. »

Endettement record

La Banque du Canada (BdC), qui a publié mardi sa revue semestrielle du système financier, a pourtant prévenu que le ratio de la dette au revenu des ménages était près de son sommet historique, et que cet état des choses avait peut-être été alimenté en partie par la forte concurrence entre les prêteurs.

Or, cette situation pourrait avoir encouragé plusieurs personnes à trop emprunter et convaincu certaines institutions financières de prendre des risques plus importants dans leur choix de clients.

Selon la BdC, environ 12 % des Canadiens sont « fortement endettés ». Même si ce pourcentage est resté stable ces dernières années, il a doublé depuis l’an 2000, souligne-t-elle.

Au total, ces particuliers hyperendettés détiennent environ 40 % de l’ensemble de la dette des ménages au pays.

La rédaction vous recommande

Les Canadiens plus endettés que jamais

Ne vivez pas au-dessus de vos moyens!

Être libre de dettes dans la cinquantaine : Est-ce que je devrais avoir un fonds d’urgence?

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques