A A A
Blogue

L’environnement déflationniste : un allié des revenus de retraite

2 décembre 2014 | William-André Nadeau | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’inflation a longtemps été l’ennemi numéro un des revenus de retraite.
Cependant, celle-ci redevient l’amie du retraité en raison de son très faible niveau actuel. On constate même une déflation dans plusieurs pays occidentaux, notamment en Europe, mais pas en Amérique du Nord.

L’ennemi

À cause du taux d’inflation de 5 % et plus par année, comme ce fut le cas pendant de nombreuses années durant les années 70 et au début des années 80, le pouvoir d’achat du retraité baissait de moitié tous les 15 ans, ce qui entraînait des conséquences catastrophiques pour les revenus de retraite.

L’ami

La tendance mondiale actuelle reflète un environnement de très faible inflation du côté des pays industrialisés. De nombreux pays créent par ailleurs graduellement un environnement déflationniste.

Le coût de la vie n’augmente presque plus dans plusieurs pays de la zone euro. Toutefois, tel n’est pas le cas au Canada, où le taux d’inflation en octobre atteignait 2,4 %; ce niveau est considéré comme faible, mais pas déflationniste.

Avec une inflation de 2 % et moins, l’impact de l’augmentation du coût de la vie demeure modeste. C’est donc le taux idéal pour un retraité.

Robots et inflation

En raison de l’ère robotique qui s’annonce, une partie de la main-d’œuvre sera remplacée et ne recevra plus aucun salaire. Il y a donc de bonnes raisons de penser que les tendances déflationnistes se manifesteront dans un avenir rapproché.

Revenu de retraite indexé : viser un rendement minimum de 6 %

Le rendement espéré pour un revenu de retraite doit être supérieur à l’inflation de 4 %, au moins. Si le niveau d’inflation se maintient autour de 2 % dans la prochaine décennie, il faudra un rendement annuel de 6 % pour qu’un retraité puisse retirer 4 % de revenu indexé par année.

Pour y arriver, dans ce contexte, celui-ci devra investir au moins 50 % de son portefeuille de retraite dans le marché boursier.

Les opinions exprimées dans ce blogue n’engagent que son auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de Conseiller.ca ni de la Financière Sun Life.




William-André Nadeau

William-André Nadeau

William-André Nadeau est vice-président et gestionnaire de portefeuille chez Tactex. Il possède 32 ans d’expérience dans le domaine des services financiers, à titre de courtier, d’analyste et de gestionnaire de portefeuille.

Au cours de sa carrière, M. Nadeau a conçu et développé, avec succès, plusieurs services et produits financiers pour les investisseurs, comme le service de gestion assistée et l’application des conclusions de la recherche en finance comportementale à la gestion de portefeuille. Il est régulièrement consulté par la presse écrite au sujet des stratégies d’investissement et des performances des marchés boursiers. Il a également animé et participé à une centaine de séminaires et conférences portant sur les investissements boursiers et les revenus de retraite. Avant de se joindre à Tactex Gestion d’actifs, M. Nadeau a été président et gestionnaire de portefeuille chez Orientation Finance. Il a aussi cofondé et propulsé deux firmes de courtage : Investissements Courvie et Nadeau, Provencher et Associés.

Vous pouvez communiquer avec lui à : wanadeau@tactex.ca

Pour consulter les archives des blogues et balados de William-André Nadeau, cliquez ici.

Loading comments, please wait.