A A A
Épargne

Les Canadiens sur la bonne voie pour la retraite?

3 février 2014 | La rédaction | Mis à jour le 3 mars 2014 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Plus de la moitié des futurs retraités canadiens (55 %) croient être sur la bonne voie et considèrent qu’ils atteindront leurs objectifs de retraite, comparativement à 53 % en 2012, révèle un sondage de la Banque Scotia.

Ce taux grimpe à 75 % parmi les Canadiens qui ont un plan de retraite écrit. Vingt-sept pour cent (27 %) des Canadiens ont un tel plan, une baisse d’un pour cent par rapport à 2012.

Quand on parle de financement de la retraite, le sondage révèle une baisse du recours à des sources de revenus traditionnelles : 55 % auront recours à l’épargne (contre 60 % en 2012 et 63 % en 2011), 53 % se fieront aux paliers de gouvernement (contre 57 % en 2012 et 60 % en 2011), 50 % à leur REER (contre 65 % en 2012 et 70 % en 2011) et 47 % à un régime de retraite de l’employeur (comparativement à 52 % en 2012 et 2011).

La proportion de Canadiens se fiant à un héritage probable pour financier leur retraite a également diminué, passant de 22 % (2012) à 18 %, tout comme ceux qui comptent sur la vente d’une propriété, qui passe de 22 % en 2012 à 17 % cette année, ou sur un revenu immobilier (12 %, contre 15 % en 2012).

Près d’un Canadien sur six (58 %) pense continuer à travailler une fois qu’ils seront « officiellement » retraités, une diminution de 4 % par rapport à 2011 et 2012. La raison la plus commune? Demeurer actif mentalement (52 %) et le besoin de revenu (49 %).

Il ressort également du sondage que :

  • Pour la moitié des sondés (51 %), la retraite est synonyme de relaxer et d’apprécier la vie, de ne plus avoir à travailler (44 %), et d’avoir la liberté de faire ce qu’on veut (41 %).
  • Année après année, les futurs retraités ont peur de ne pas avoir assez d’argent. La proportion est passée de 67 % en 2011, à 68 % en 2012 puis à 72 % en 2013.
  • Au cours des cinq dernières années, ceux qui espéraient prendre leur retraite ont épargné en moyenne 22 731 $ en vue de leur retraite – un montant qui est à la baisse (24 469 $ en 2012 et 31 824 $ en 2011).
  • Pourquoi les Canadiens n’épargnent pas plus? Le manque de ressource continue d’être la barrière principale pour ceux qui veulent épargner plus (64 % en 2013 comparativement à 59 % en 2011), alors que 20 % des futurs retraités canadiens considèrent qu’ils ont déjà épargné assez (contre 19 % l’an dernier et 24 % en 2011).

À lire : Retraite : les Québécois misent sur l’État… et la loterie!

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques