A A A
Épargne

Les retraités canadiens satisfaits, mais stressés

26 avril 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Retraite_Heureux_Nature_425Une vaste majorité des nouveaux retraités canadiens estiment que leur retraite correspond à leurs attentes, selon un sondage du Groupe Investors publié hier. Mais la crainte de manquer de revenus vient miner cet enthousiasme.

Ainsi, 80 % des personnes sondées (89 % au Québec) ont assuré ne pas être déçues par cette période de leur vie, la plupart d’entre elles passant plus de temps avec leurs proches (90 %) ou se consacrant davantage à leurs passe-temps favoris (84 %).

Toutefois, près de quatre répondants sur 10 au pays (26 % au Québec) indiquent ne pas être en mesure de faire tout ce qu’ils voudraient en raison de problèmes financiers.

TROUVER LE BON ÉQUILIBRE

Les deux tiers des retraités canadiens ont de la difficulté à parvenir à un juste équilibre entre profiter de leur retraite et faire durer leurs revenus. Résultat : près de six sondés sur 10 (56 % au Québec) se disent préoccupés par leur capacité de subvenir à leurs besoins jusqu’à la fin de leurs jours.

Or, « une telle anxiété peut en amener certains à vivre en dessous de leurs moyens, à s’empêcher de faire des choses qu’ils veulent vraiment faire, par peur de trop dépenser », observe le Groupe Investors dans un communiqué.

« Être raisonnable dans ses attentes face à la retraite, c’est bien, mais il ne faut pas non plus être trop raisonnable. La peur de vivre au-dessus de ses moyens pourrait faire renoncer à des expériences vraiment enrichissantes », souligne Nicolas Shields, planificateur financier et directeur régional pour la firme.

Si elles devaient récupérer un montant d’argent imprévu, un tiers (33 %) des personnes interrogées répondent par ailleurs qu’elles choisiraient de payer leurs dettes, tandis que 16 % ont déclaré qu’elles l’investiraient.

LES CONSEILLERS RASSURENT LES RETRAITÉS

Le sondage montre également que les particuliers qui font affaire avec un conseiller s’inquiètent moins de savoir si leurs économies leur suffiront pour toute la durée de leur retraite.

En effet, 71 % de ceux qui ont planifié cette période de la vie par eux-mêmes trouvent difficile de trouver un équilibre entre la jouissance de la retraite et la nécessité de conserver des revenus assez importants, tandis que 58 % seulement de ceux qui ont été conseillés par un spécialiste éprouvent cette crainte.

Le sondage a été mené en ligne par Léger entre le 18 et le 23 février auprès de 1 004 nouveaux retraités ou personnes âgées de 50 ans et plus réparties dans l’ensemble du Canada.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques