A A A
Blogue

Miser sur des sociétés au modèle d’affaires axé sur l’innovation

11 novembre 2015 | William-André Nadeau | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

William-André Nadeau

Valeant et Couche-Tard
Valeant, qui vient de chuter en Bourse, est l’exemple d’une grande société canadienne qui n’a fort probablement pas adopté un mode de gouvernance assez sécuritaire pour un investisseur retraité.

Historiquement, ce modèle d’affaires, basé sur des acquisitions, comporte des risques pour les investisseurs : il est fréquent que les dirigeants orientent leurs actions sur des résultats à court terme pour stimuler la croissance. En effet, ces sociétés innovent peu, puisqu’elles sont des « bouffeuses » d’entreprises. Elles ne créent pas de réelles richesses et se soucient uniquement de la satisfaction de leurs actionnaires à court terme, ce qui n’est pas rassurant pour un investisseur à long terme.

Avec une capitalisation boursière de 118 milliards de dollars canadiens en septembre dernier, avant la grande chute du titre, et une forte progression boursière de 1 000 % (10 fois la mise) en 5 ans, il était très attrayant d’acheter des actions de Valeant, tout comme dans le cas de Nortel à la fin des années 90; des résultats rapides pour des investisseurs gourmands. Un investisseur retraité qui veut sécuriser son investissement devrait porter une attention particulière à la culture de la société dont il achète des actions. Heureusement, il existe des modèles d’entreprises qui affichent des résultats très prometteurs en matière d’acquisitions, comme celui d’Alimentation Couche-Tard. La différence entre les deux s’explique par la personnalité des dirigeants et la vision de l’entreprise à long terme.

Gilead et Valeant
Dans le secteur de la santé, à l’opposé de Valeant, un mode de gouvernance comme celui de la grande société américaine en biotechnologie Gilead se caractérise par une remarquable capacité d’innovation. À long terme, ce type d’entreprise offre une meilleure stabilité du titre et dissimule rarement de mauvaises surprises.

Comment reconnaître ces entreprises innovatrices
Built to Last: Successful Habits of Visionary Companies, de James Collins et Jerry Porras, est sans doute l’un des meilleurs ouvrages de référence en management du 20e siècle. Les auteurs de cette vaste étude ont démontré que le rendement des titres classés dans cette catégorie d’entreprises visionnaires avait été de 10 % de plus par année, comparativement au rendement moyen des actions américaines.

Je suggère fortement la lecture de ce livre à l’investisseur retraité, car elle permet de cerner les caractéristiques de ces sociétés visionnaires. J’utilise d’ailleurs moi-même ces critères pour l’achat de titres.

Note : L’auteur de ce blogue n’a pas de conflits d’intérêts sur l’émission de ces titres pour cette recommandation.

Les opinions exprimées dans ce blogue n’engagent que son auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de Conseiller.ca ni de la Financière Sun Life.


*William-André Nadeau est vice-président et gestionnaire de portefeuille chez Tactex. Il possède 32 ans d’expérience dans le domaine des services financiers, à titre de courtier, d’analyste et de gestionnaire de portefeuille.

Au cours de sa carrière, M. Nadeau a conçu et développé, avec succès, plusieurs services et produits financiers pour les investisseurs, comme le service de gestion assistée et l’application des conclusions de la recherche en finance comportementale à la gestion de portefeuille. Il est régulièrement consulté par la presse écrite au sujet des stratégies d’investissement et des performances des marchés boursiers. Il a également animé et participé à une centaine de séminaires et conférences portant sur les investissements boursiers et les revenus de retraite. Avant de se joindre à Tactex Gestion d’actifs, M. Nadeau a été président et gestionnaire de portefeuille chez Orientation Finance. Il a aussi cofondé et propulsé deux firmes de courtage : Investissements Courvie et Nadeau, Provencher et Associés.

Vous pouvez communiquer avec lui à : wanadeau@tactex.ca

Pour consulter les archives des blogues et balados de William-André Nadeau, cliquez ici.

Loading comments, please wait.