A A A
Blogue

Planification du revenu de retraite : valeur économique c. valeur marchande

3 mars 2016 | William-André Nadeau | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

William-André Nadeau

William-André Nadeau

Voici une méthode fiable pour le calcul du bilan boursier et des revenus de retraite.

Lorsque la Bourse baisse, un fort sentiment d’insécurité financière envahit les retraités, qui dépendent de leur revenu de retraite. Par exemple, la valeur marchande d’un portefeuille de placements en Bourse de 300 000 $ d’un couple de retraités qui chute à 250 000 $ en trois mois engendrera, avec raison, une vive inquiétude.

Comparer valeur économique et valeur marchande est une source de motivation

Les marchés boursiers évoluent selon deux facteurs :

  1. La valeur marchande, qui varie chaque jour en fonction de l’offre et de la demande. Par exemple, si l’indice S&P 500 est à 1 900 aujourd’hui, alors qu’il était à 2 100 quelques mois auparavant, sa valeur marchande a diminué de 9,5 %. Cette valeur est rarement stable. C’est-à-dire qu’elle est plus ou moins élevée que la valeur fondamentale. Les spéculations ainsi que les phases d’euphorie et de panique influencent la valeur marchande. En étant peu stable, elle ne permet pas vraiment au retraité de planifier ses revenus de retraite.
  2. La valeur économique boursière, qui est plus fiable à mon avis, car elle détermine la juste valeur marchande calculée de façon rationnelle. Par exemple, la juste valeur de la Bourse américaine mesurée par Morningstar était à 100 points le 6 novembre 2015, et à 9 points le 24 février 2016. Ainsi, l’indice S&P 500 a baissé de 8 % entre ces deux dates : la valeur marchande de la Bourse a diminué, mais pas sa valeur économique. Hypothétiquement, le bilan boursier du retraité n’a pas baissé, s’il tient compte de cette juste valeur mesurée par Morningstar.

Si, par ailleurs, la valeur marchande des actions est 20 % plus élevée que la valeur économique, il serait plus prudent de planifier les revenus de retraite à partir de la valeur économique plutôt que de la valeur marchande. Un jour ou l’autre, l’excédent de 20 % fondra comme neige au soleil!

Planifier les revenus de retraite à partir de la valeur économique

À long terme, comme le démontre le graphique du Morningstar Fair Value (en cliquant sur l’onglet MAX), la Bourse revient toujours à sa juste valeur marchande.


*William-André Nadeau est vice-président et gestionnaire de portefeuille chez Tactex. Il possède 32 ans d’expérience dans le domaine des services financiers, à titre de courtier, d’analyste et de gestionnaire de portefeuille.

Au cours de sa carrière, M. Nadeau a conçu et développé, avec succès, plusieurs services et produits financiers pour les investisseurs, comme le service de gestion assistée et l’application des conclusions de la recherche en finance comportementale à la gestion de portefeuille. Il est régulièrement consulté par la presse écrite au sujet des stratégies d’investissement et des performances des marchés boursiers. Il a également animé et participé à une centaine de séminaires et conférences portant sur les investissements boursiers et les revenus de retraite. Avant de se joindre à Tactex Gestion d’actifs, M. Nadeau a été président et gestionnaire de portefeuille chez Orientation Finance. Il a aussi cofondé et propulsé deux firmes de courtage : Investissements Courvie et Nadeau, Provencher et Associés.

Vous pouvez communiquer avec lui à : wanadeau@tactex.ca

Pour consulter les archives des blogues et balados de William-André Nadeau, cliquez ici.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques