A A A
Épargne

Prévenir l’exploitation financière des aînés

16 juin 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a appelé hier les Québécois à se montrer vigilants et à signaler les cas d’exploitation financière, spécialement lorsqu’il s’agit d’abus envers l’âge d’or.

«Personne n’est à l’abri d’une fraude. Force est toutefois de constater que certains aînés particulièrement isolés peuvent s’avérer plus vulnérables aux approches frauduleuses», a souligné Louis Morisset, PDG de l’Autorité, à l’occasion de la Journée internationale de sensibilisation pour contrer les abus envers les personnes aînées.

«Nous agissons sur plusieurs fronts, notamment au moyen de la cybersurveillance pour identifier des propositions de placements illégaux et en offrant des outils pour les aider à mieux se prémunir contre la fraude», a-t-il précisé.

Diverses formes d’exploitation

L’exploitation financière des personnes âgées revêt diverses formes, rappelle l’AMF : «on peut notamment observer des investissements frauduleux ou inadaptés à la tolérance au risque, le vol de fonds par des personnes en position de confiance, et le recours à des tactiques de vente agressives ».

Pour y faire face, l’Autorité collabore avec plusieurs organismes. Ainsi, les membres de son équipe spécialisée en éducation financière s’adressent régulièrement à des groupes d’aînés et d’intervenants du milieu pour les sensibiliser aux approches frauduleuses et les inciter à dénoncer les abus.

L’Autorité invite également les consommateurs à discuter de leurs finances avec des personnes de confiance et à prendre le temps de se renseigner avant d’acheter un produit ou un service financier ou de confier leurs économies à quiconque.

Vérifier avant d’investir

Avant d’acheter un produit ou un service d’assurance ou d’investissement, ils devraient entre autres vérifier que la personne qui leur présente cette offre est bien inscrite auprès de l’Autorité.

S’il a des doutes, un investisseur peut toujours consulter la section Prévenez la fraude sur le site Web de l’AMF, où divers outils ont été développés pour identifier et éviter les arnaques, tels que les guides Soyez à vos affaires pour ne pas perdre vos affaires et La confiance, ça se mérite! 

«L’exploitation financière est l’une des formes de maltraitance des aînés la plus fréquemment signalée», confirme l’Association des banquiers canadiens (ABC) dans un communiqué.

Les signes précurseurs d’une fraude

Pour aider les aînés et leurs proches à déceler les signes précurseurs d’une fraude, l’Association rappelle de se méfier dans les cas suivants :

• Une personne de confiance s’intéresse grandement aux finances d’un aîné et s’en mêle sans raison ;
• Ses relevés bancaires montrent des retraits ou des transferts qu’il n’a pas effectués ;
• Une personne de confiance demande à ce que ses relevés bancaires lui soient envoyés ;
• Une personne de confiance lui suggère d’effectuer des changements dans des documents importants (testament, procurations, fiducies, titres de propriété, actes ou prêts hypothécaires) sans que ce soit dans son intérêt supérieur.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.