A A A
Blogue

Principal facteur de rendement : la gestion des émotions

28 avril 2016 | William-André Nadeau | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

William-André Nadeau

William-André Nadeau

Pour maximiser les revenus de retraite à long terme, le portefeuille du retraité devrait générer un rendement supérieur de 3 % et plus à ce que procure celui de l’investisseur moyen.

De nombreuses publications en font état : le principal facteur de rendement est la gestion des émotions lors de la prise de décisions de placement, et les études de Dalbar démontrent que l’investisseur est son pire ennemi. Le rôle incombe donc aussi au courtier, au planificateur financier ou au gestionnaire de portefeuille d’apporter un soutien à cet égard.

L’INVESTISSEUR MOYEN OBTIENT 2,8 % SUR 20 ANS

Selon EdgePoint, sur 20 ans (1994-2014), l’investisseur moyen n’obtient qu’un faible 2,8 % de rendement, ce qui est à peine supérieur au taux d’inflation et bien inférieur au rendement moyen du S&P 500 et du marché obligataire, qui ont atteint respectivement 9,8 % et 6,2 % au cours de la même période.

En moyenne, les fonds communs de placement réalisent environ 1,5 % de moins que le marché, et l’investisseur moyen récolte de 3 % à 4 % de moins que la moyenne des fonds de placement qu’il achète depuis 20 ans.

Améliorer des résultats aussi décevants fait partie intégrante du travail du conseiller.

DÉPASSER LE RENDEMENT DES INDICES DE RÉFÉRENCE

Habituellement, l’objectif du gestionnaire de portefeuille vise à présenter un bon rapport risque/rendement en comparaison avec les indices de référence.

Quant au conseiller en services financiers, il devrait agir de façon à permettre au retraité de mieux gérer ses émotions et d’éviter de prendre de mauvaises décisions, un travail intense et constant qui demande une bonne dose de patience et une certaine connaissance de la psychologie humaine.

Dans ce contexte, ses honoraires sont tout à fait justifiés.

Les opinions exprimées dans ce blogue n’engagent que son auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de Conseiller.ca ni de la Financière Sun Life.


*William-André Nadeau est vice-président et gestionnaire de portefeuille chez Tactex. Il possède 32 ans d’expérience dans le domaine des services financiers, à titre de courtier, d’analyste et de gestionnaire de portefeuille.

Au cours de sa carrière, M. Nadeau a conçu et développé, avec succès, plusieurs services et produits financiers pour les investisseurs, comme le service de gestion assistée et l’application des conclusions de la recherche en finance comportementale à la gestion de portefeuille. Il est régulièrement consulté par la presse écrite au sujet des stratégies d’investissement et des performances des marchés boursiers. Il a également animé et participé à une centaine de séminaires et conférences portant sur les investissements boursiers et les revenus de retraite. Avant de se joindre à Tactex Gestion d’actifs, M. Nadeau a été président et gestionnaire de portefeuille chez Orientation Finance. Il a aussi cofondé et propulsé deux firmes de courtage : Investissements Courvie et Nadeau, Provencher et Associés.

Vous pouvez communiquer avec lui à : wanadeau@tactex.ca

Pour consulter les archives des blogues et balados de William-André Nadeau, cliquez ici.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques