A A A
Épargne

Rebond des régimes de retraite

22 février 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

graphique_tableau_augmentation_hausse_Bourse_425Malgré l’importante volatilité qui a caractérisé les derniers mois de 2015, les régimes de retraite du Canada ont terminé l’année « en territoire positif », dit RBC Service aux investisseurs et de trésorerie.

Ainsi, le rendement des régimes de retraite à prestations déterminées s’est élevé en moyenne à 5,4 % l’an dernier. Il a été qualifié de « modéré » par David Heisz, chef de la direction, Fiducie RBC Services aux investisseurs, RBC Services aux investisseurs et de trésorerie.

Totalisant plus de 650 G$, les actifs des régimes en question se sont même redressés au cours du dernier trimestre de 2015, après deux trimestres à la baisse :

  • T4 : hausse de 3,1 %
  • T3 : baisse de 2 %
  • T2 : baisse de 1,6 %

« Le taux de rendement positif de 2015 s’explique largement par l’apport des actions mondiales, qui a contrecarré une bonne partie des pressions exercées par le recul des secteurs canadiens, notamment ceux des marchandises, des ressources et de l’énergie, observé durant l’année », a indiqué David Heisz.

LE SALUT EST HORS DU PAYS

On ne sera pas étonné d’apprendre que c’est grâce aux placements réalisés à l’extérieur du Canada que les gestionnaires de ces régimes ont pu réaliser la plupart de leurs gains.

À eux seuls, les titres mondiaux ont généré des rendements de :

• 8,9 % au quatrième trimestre;
• 18,9 % pour l’ensemble de 2015.

Ces bons résultats ont grandement amorti l’effet négatif des placements canadiens, qui ont cédé de 7,4 % l’année dernière dans les portefeuilles des régimes de retraite.

« La faiblesse persistante du dollar canadien a rehaussé les rendements tirés des actions mondiales, le huard ayant été durement éprouvé par l’effondrement des prix du pétrole brut. Le dollar canadien se classe au dernier rang des devises du G10 et a clos le quatrième trimestre de 2015 en baisse de 3,6 % par rapport au dollar américain », a affirmé Craig Wright, premier vice-président et économiste en chef, à RBC.

Toutefois, il faut souligner que le rendement des placements en actions canadiennes s’est amélioré, passant de -7,8 % au troisième trimestre de 2015 à -0,5 % au dernier trimestre. À titre comparatif, l’indice S&P/TSX a perdu 1,4 % pendant les trois derniers mois de l’année dernière.

En 2016, les marchés demeureront « fragiles », pronostique RBC, alors que « le ralentissement de l’économie chinoise, la situation géopolitique et les prix du pétrole devraient encore influer sur le rendement des régimes de retraite canadiens ».

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques