A A A
Épargne

REER : le nombre de cotisants a baissé par rapport à 2015

3 mars 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

courbe_baisse_426Les niveaux de cotisation au régime enregistré d’épargne-retraite (REER) ont baissé au pays par rapport à l’an dernier, selon un sondage publié hier par BMO.

Cette enquête d’opinion révèle que 53 % des Canadiens ont cotisé à leur régime avant la date butoir du 29 février, ce qui représente un recul comparativement à la même période il y a un an (57 %), et surtout à 2014 (65 %).

Au Québec, la chute est encore plus marquée puisque seuls 47 % des détenteurs de REER y ont versé de l’argent, alors qu’ils étaient 56 % l’année dernière à l’avoir fait au même moment. Au pays, seules les Provinces de l’Atlantique enregistrent de plus mauvais chiffres, avec 45 % de cotisants.

HAUSSE DES MONTANTS VERSÉS

C’est l’Alberta qui caracole en tête (59 % de cotisants), suivie de l’Ontario (56 %) et de la Colombie-Britannique et des Prairies (53 %).

Toutefois, bien que le nombre de personnes ayant cotisé soit en baisse, le montant qu’elles ont versé dans leur REER a augmenté. En moyenne, chaque Canadien a ainsi cotisé 4 117 dollars cette année, contre 3 737 dollars en 2015 et 3 518 dollars en 2014.

Mais là encore, le Québec figure en avant-dernière position avec un versement moyen de 3 539 dollars, loin derrière l’Ontario (4 761 dollars), l’Alberta (3 907 dollars), la Colombie-Britannique (3 704 dollars) et les Prairies (3 668 dollars).

VOLATILITÉ DES MARCHÉS

Le sondage a également évalué l’incidence de la volatilité récente des marchés sur la décision des Canadiens de cotiser. Résultat : 42 % ont indiqué que celle-ci ne les avait nullement influencés, tandis que 37 % disaient le contraire (36 % au Québec).

À l’opposé, 19 % des répondants ont affirmé que l’instabilité boursière les avait incités à verser davantage.

Par ailleurs, l’enquête montre qu’un tiers des Canadiens qui s’attendent à recevoir un remboursement d’impôt de l’Agence du revenu du Canada après avoir cotisé à leur REER épargneront ou investiront cet argent. Cela représente un faible recul par rapport à 2015 et à 2014 (-1 % et -2 %, respectivement).

REMBOURSEMENT D’IMPÔT

Enfin, les autres usages que les particuliers feront de leur remboursement d’impôt sont :

√ remboursement d’un prêt hypothécaire (16 %, comparativement à 15 % l’an dernier);

√ rénovations domiciliaires (14 %, contre 13 % l’an dernier);

√ voyage ou achat d’articles de loisir (13 %, comparé à 11 % l’an dernier).

Le sondage a été mené en ligne par Pollara entre les 22 et 24 février auprès d’un échantillon de 1 000 Canadiens âgés de 18 ans et plus.

 

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000