A A A
Épargne

Retraite : les Canadiens espèrent un rendement annuel d’au moins 4 %

16 février 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Plusieurs investisseurs canadiens devront un jour faire leur choix : revoir leurs objectifs de retraite à la baisse ou accepter un facteur de risque un peu plus élevé en matière de placements. Selon un sondage de Gestion d’actifs CIBC, 78 % des Canadiens espèrent un rendement annuel d’au moins 4 % pour réaliser leur rêve de retraite. Mais, pour les 67 % d’investisseurs adeptes des produits garantis à taux peu élevé, qui s’abstiennent d’investir par crainte de subir des pertes, la réalité pourrait se situer en deçà des prévisions.

L’analyse plus poussée des données fournies permet d’en apprendre plus sur les pratiques d’investissement et d’ainsi mieux saisir la situation :

  • 42 % des sondés opteront surtout pour des placements garantis à taux peu élevé;
  • 78 % disent nécessiter un rendement annuel de 4 % et plus pour atteindre leurs objectifs d’épargne-retraite;
  • 67 % des participants n’investissant pas dans les placements à rendement « potentiellement élevé » justifient leur décision par la peur de perdre leur capital.

« La divergence entre les attentes de rendement et la répartition du portefeuille des investisseurs pourrait être un obstacle à la réalisation des objectifs d’épargne-retraite, surtout alors que nous constatons une pression continue exercée à la baisse sur les taux d’intérêt », a déclaré Steve Fiorelli, directeur général, Gestion d’actifs CIBC. « Même si les placements garantis offrent un sentiment de sécurité, seul un portefeuille bien diversifié permettra de produire des résultats à long terme pour les investisseurs. »

Si M. Fiorelli reconnaît l’impact que peut avoir la hausse de la volatilité des marchés suivant la chute du cours du pétrole sur les intentions de placements, il prend soin de rappeler que, pour l’année 2014, « le principal marché boursier canadien a inscrit un rendement de 10,6 %, compte tenu des dividendes. » Il rappelle également que, sur dix ans, la performance de l’indice composé de rendement total S&P/TSX s’est chiffrée à 7,6 %.

L’abstinence en six raisons

Qu’est-ce qui retient les investisseurs? Quelles raisons invoquent-ils pour se tenir loin des placements à rendement potentiellement élevé? Le sondage CIBC indique ceci :

Raisons pour lesquelles les Canadiens n’envisagent pas de placements à rendements potentiellement élevés, comme une combinaison d’actions et d’obligations :

Crainte de perdre leur capital ou leur placement initial 67 %
Trop grande complexité 9 %
Pas au courant des options offertes 9 %
Trop cher 5 %
Trop près de la retraite 3 %
Assez d’autres placements 2 %



Pronostics d’investissement

Face à la nécessité de rendement plus élevé, quelles sont les intentions futures en matière d’investissement?

Quant aux plans de placement futurs, pourcentage de Canadiens qui affirment qu’ils vont probablement privilégier les produits suivants :

Actions, y compris les fonds communs de placement incluant des actions 42 %
CPG, comptes d’épargne ou autres placements garantis 42 %
Obligations, y compris les fonds communs de placement incluant des obligations 12 %
Fonds négociés en bourse 5 %


La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.